Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2017

Le montage au cinéma

La Place de l'homme - Filmer à tout prix

Zagros de Sahim Omar Kalifa - En salles le 15/11

Laissez bronzer les cadavres était au FIFF

La Part sauvage de Guérin Van der Vorst - Au Med

Les Bienheureux était au FIFF et sera au Med

Sorties DVD

et également


Retour à la liste

Koen Mortier tourne Un ange, inspiré des derniers jours du coureur cycliste Frank Vandenbroucke

Koen Mortier a débuté la semaine dernière le tournage de son troisième long métrage, une adaptation d’un roman de Dimitri Verhulst qui devrait faire du bruit

Le réalisateur flamand Koen Mortier a débuté le 24 octobre dernier le tournage de son 3ème long métrage, Un ange, basé sur un roman de Dimitri Verhulst, qui narre les derniers jours d’un célèbre coureur cycliste belge, retrouvé mort à 34 ans dans des circonstances troubles dans une chambre d’hôtel au Sénégal. Koen Mortier s’est fait remarqué en 2007 avec son très radical premier film, Ex-Drummer. En 2011, il réalise 22 Mei, film prophétique sur un agent de sécurité qui doit faire face à une explosion à la bombe dans un centre commercial.

Pour son nouveau long, il s’attaque donc à un sujet sensible. On y suit les traces de Fatou. Etre une prostituée, ce n’est pas facile tous les jours, ni être Sénégalaise d’ailleurs. Et Fatou est justement les deux. Elle satisfait les demandes de touristes de passage qui lui font régulièrement miroiter des demandes en mariage foireuses. Elle mène une vie pour le moins sans gloire, jusqu’au jour où un client, mort dans ses bras dans des circonstances douteuses, se trouve être un cycliste mondialement connu. Fatou n’en ressortira pas indemne…

C’est loin d’être la première fois que Dimitri Verlhust voit l’une de ses oeuvres adaptée pour le grand écran, après La Merditude des Choses en 2009, et Problemski Hotel en 2015. Une fois de plus, le sujet est délicat, tant la mémoire du cycliste est vive en Belgique. Le héros sera incarné par le souvent très intense Vincent Rottiers (Dheepan, Nocturama, Le Monde nous appartient), et la jeune sénégalaise par Fatou N’Diaye, découverte dans Nha Fala, puis vue dans fréquemment à la télévision. Face à eux, on retrouvera également Paul Bartel (Les Révoltés, Les Géants, Michael Kohlhaas).

Un ange est produit par Czar et corrodait par Anonyme Films en Belgique, et Graniet Films aux Pays-Bas, avec le soutien du VAF et de screen.brussels. Le film sera distribué par Paradiso en Belgique, et vendu par Stray Dogs.

Aurore Engelen
www.cineuropa.org