Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2017

Le montage au cinéma

Laissez bronzer les cadavres était au FIFF

La Part sauvage de Guérin Van der Vorst - Au Med

Week-end du Doc - Tango ya ba Wendo, le 17/11

Le BAFF, c'est du 16 au 19/11

Les Bienheureux était au FIFF et sera au Med

Sorties DVD

et également


Retour à la liste

La Slovaquie et le Festival CINEMATIK célèbrent le cinéma belge, du 12 au 17 septembre.

Piestany, charmante petite ville thermale du sud de la Slovaquie célèbre depuis maintenant 12 ans le cinéma européen sous toutes ses formes, notamment via une sélection intitulée « MEETING POINT EUROPE » qui consiste à solliciter une quinzaine de journalistes de différents horizons européens et recueillir leurs votes pour couronner les dix meilleurs films européens de l’année.

La Slovaquie et le Festival CINEMATIK célèbrent le cinéma belge, du 12 au 17 septembre.

Voici les lauréats de cette année :

American Honey (de Andrea Arnold)

Un Beau Soleil Intérieur (de Claire Denis)

Elle (de Paul Verhoeven)

Free Fire (de Ben Wheatley)

Grave (de Julia Ducournau)

I Am Not Your Negro (de Raoul Peck)

Mimosas (de Oliver Laxe)

The Other Side of Hope (de Aki Kaurismäki)

Playground (de Detské ihrisko)

Untitled (de Michael Glawogger et Monika Willi)

Chaque année, c’est également un ou deux grand(s) cinéaste(s) qui est (sont) mis à l’honneur dans un module intitulé « RESPECT ». Les honorés précédents se nomment Jacques Audiard, Leos Carax, Ben Wheatley, Alain Resnais, Jean-Jacques Annaud, Nicholas Winding Refn, Jaime Rosales, Peter Strickland, Gustave Kervern et Benoit Delépine,

Cette année, ils seront trois… une fois !
Deux Dardenne (Jean-Pierre et Luc) et un Du Welz (Fabrice) !

C’est l’intégralité des films de fiction des célèbres frères que découvriront les spectateurs slovaques dans les deux superbes salles du festival, un évènement suivi d’une quasi-intégrale pour l’ami Fabrice (tous ses films à l’exception de son dernier, Message From the King, production Netflix oblige…) qui fera le voyage pour l’occasion et animera une master-class !

Pour les Frères Dardenne : Falsch (1987), Je pense à vous (1992), La Promesse (1996), Rosetta (1999), Le Fils (2002), L’Enfant (2005), Le Silence de Lorna (2008), Le Gamin au Vélo (2011), Deux Jours, Une Nuit (2014) et La Fille Inconnue (2016).

Pour Fabrice Du Welz : Calvaire (2004), Vinyan (2008), Colt 45 (2014) et Alléluia (2014), ainsi qu’une carte blanche proposée au cinéaste qui, une fois de plus, a su faire preuve de son érudition cinéphilique en proposant une poignée de chefs d’œuvre et de films cultes qui ont marqué sa vie de cinéphile et influencé sa carrière :

-Le Salaire de la Peur (1953, de Henri-Georges Clouzot)

-Rapture (La Fleur de l’âge) (1965, de John Guillermin)

-The Naked Prey (La Proie Nue) (1965, de Cornel Wilde)

-The Visitors (Les Visiteurs) (1972, d’Elia Kazan)

-Hardcore (1979, de Paul Schrader)

Outre les œuvres de ces cinéastes applaudis dans le monde entier et qui font honneur à notre pays, une rétrospective de films belges récents (productions majoritaires ou coproductions) sera présentée dans un module intitulé « BELGIUM MAGNIFIED : MANNEKEN PIS AND LOVE », une sélection concoctée (et baptisée) par le journaliste Grégory Cavinato (de Cinergie et Action-cut.com), qui sera sur place pour introduire chaque séance, répondre aux questions des spectateurs, recueillir les manteaux aux vestiaires et chanter « La Petite Gayole » au bar.

Au programme (dans l’ordre alphabétique) :

-Belgica (2016, de Felix Van Groeningen)

-D’Ardennen (2015, de Robin Pront)

-Dode Hoek (2017, de Nadil Ben Yadir)

-L’Economie du Couple (2016, de Joachim Lafosse)

-Eternité (2016, de Tran Ahn-Hung)

-Grave (2016, de Julia Ducournau)

-Melody (2015, de Bernard Bellefroid)

-Paris Pieds Nus (2017, de Dominique Abel et Fiona Gordon)

-Préjudice (2015, de Antoine Cuipers)

-De Premier (2016, de Erik Van Looy)

-Le Tout Nouveau Testament (2015, de Jaco Van Dormael)

-Waste Land (2014, de Pieter Van Hees)

-Welp (2014, de Jonas Govaerts)

En avant-première, le festival Cinematik proposera également Laissez Bronzer les Cadavres, le nouveau délire du duo Hélène Cattet et Bruno Forzani !

La plupart de ces films seront diffusés en Slovaquie pour la première fois.

Pour le programme, c’est par ici :

http://www.cinematik.sk/en/program/

Grégory Cavinato