Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2017

Le montage au cinéma

Laissez bronzer les cadavres était au FIFF

La Part sauvage de Guérin Van der Vorst - Au Med

Week-end du Doc - Tango ya ba Wendo, le 17/11

Le BAFF, c'est du 16 au 19/11

Les Bienheureux était au FIFF et sera au Med

Sorties DVD

et également


Retour à la liste

Minimaliste et décalé

Le cinéma de Jean-Marie Buchet est à son image : simple, débonnaire et décalé malgré lui ! Ce cinéaste et professeur d'écriture de scénario a cette particularité de condenser dans ses récits l'étrange, le magique et l'irréel tout en racontant des histoires qui tiennent en quelques lignes de scénario.

Minimaliste et décalé

Dans Tennis, son dernier court métrage, réalisé en 2013, il a proposé à une poignée de comédiens un exercice d'improvisation face caméra pour en faire une comédie douce amère autour de trois filles et un garçon (Naïs Bastide, Carole Weyers, Erika Sainte et Christophe Piette), qui ne savent pas trop quelles sont leurs envies; tennis ou lecture ? Je l'aime ou je ne l'aime pas ? Nathalie, le personnage principal est interprété par Erika Sainte, (Elle ne pleure pas elle chante, Je suis resté dans les bois), jeune fille mélancolique qui préfère lire un livre sur le banc d'un court de tennis plutôt que d’utiliser sa raquette : « Tu viens – Non, j'ai pas envie – On avait pourtant décidé – Je peux changer d'avis, non ? ».
« Dans le film, je suis censée aller dans un court de tennis avec mon amoureux. Finalement, je lis un bouquin sur un banc et je n'ai plus envie d'aller jouer au tennis, et c'est tout.... Nathalie n'a pas envie de lire, mais lit quand même, puis elle s'arrête. Elle préfère rêvasser. Ne sachant pas très bien ce qu'elle veut, elle emmène les autres dans son indécision... Ce qui est intéressant dans les dialogues de Jean-Marie Buchet, c'est qu'ils offrent un non-jeu à l'acteur... C'est une écriture très particulière. Il n'y a pas de fioritures, j'aime bien ça. » Nous confiait Erika sur le tournage. On pourra (te)découvrir quatre films de Jean-Marie Buchet (Tennis, Horrible, Une fameuse journée et Saddam Hussein is alive and well, he lives in Brussels (avec Bouli Lanners dans le rôle de Saddam Hussein) ce mercredi 6/09 à partir de 20h30 dans le cadre du premier rendez-vous de la « Petite Fanzinothèque belge » au Bunker Ciné-Théâtre, 66a rue des plantes, 1210 Bruxelles. Ouverture des activités à 14h. (Pour toutes infos : www.fanzinorama.be)

Dimitra Bouras