Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

8e édition du Festival de films AlimenTERRE

Dans quelques jours s'ouvrira la 8e édition du Festival AlimenTERRE qui prendra place du 13 au 16 octobre prochains au Cinéma Galeries à Bruxelles avant de voyager jusqu'à la mi-novembre dans toute la Wallonie : à Charleroi, Namur, Liège, Comblain-au-Pont, Arlon, Welkenraedt et Ottignies. Ce festival est organisé par SOS Faim Belgique, une ONG active dans le soutien à l'agriculture paysanne et familiale au Sud. C'est l'occasion de se réunir autour de questions liées aux enjeux alimentaires et agricoles dans le monde. Depuis sept ans, le festival se veut un lieu de débats et d'échanges qui vise non seulement à sensibiliser le public aux désordres alimentaires, mais aussi à lui faire découvrir des alternatives et des pistes possibles d'actions pour un système agroalimentaire plus juste et plus durable.

Le Festival AlimenTERRE, c'est d'abord une sélection de sept documentaires. Pour l'ouverture, ce 13 octobre prochain, les spectateurs découvriront Bugs, du réalisateur danois Andreas Johnsen. Un premier film qui annonce la couleur : cela fait quelques temps qu'on entend des phrases du style "bientôt la viande sera remplacée par les insectes, c'est la solution de demain pour réduire les impacts écologiques." Mais quid ? C'est l'occasion non seulement de goûter ces croustillantes bestioles (en mode Baloo dans Le Livre de la Jungle... Il en faut peu pour être heureux, non ?) mais aussi de se demander si c'est vraiment la solution à tous nos problèmes.
Les spectateurs découvriront également La Ruée vers le Carbone d'Amy Miller, film canadien qui met en avant les effets néfastes de plusieurs projets financés par les crédits carbones établis par le Protocole de Kyoto, 10 billions, what's on your plate ? de l'Allemand Valentin Thurn, un film sur les différents systèmes de productions alimentaires et sur les différentes alternatives qui naissent chaque jour, Land Grabbing, un film autrichien de Kurt Langbein sur l'impact qu'ont certains projets d'agrobusiness qui prennent possession des terres nourricières des populations locales, Poverty, Inc. de l'Américain Michael Matheson qui se demande à qui profite la lutte contre la pauvreté, Plant this movie d'un autre Américain, Karney Hatch, s'intéresse à ceux qui ont décidé de reprendre en main la production de leur nourriture et enfin, le film de notre compatriote Marie Devuyst, Quand le vent est au blé, qui part à la redécouverte des semences des blés anciens.
À côté de ces sept documentaires, les spectateurs auront l'occasion d'assister à des débats et à des rencontres en présence de réalisateurs, spécialistes et représentants du monde rural. Le festival propose également une après-midi "Forum des Alternatives" à Bruxelles le 16 octobre prochain. Des animations et ateliers sont également organisés : vous aurez l'occasion d'apprendre à fabriquer votre propre pain avec l'asbl "Four à pain d'Ottignies-Louvain-la-Neuve". C'est l'occasion de se renseigner et de lever le voile sur un tas d'idées préconçues qui jalonnent notre quotidien. Une manière de mieux comprendre le monde dans lequel on vit en s'informant et en allant à la découverte de l'autre.

Pour plus d'infos: Festival AlimenTERRE

commentaires propulsé par Disqus