Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2010
09/11/2010
 

Altiplano de Peter Brosens et Jessica Woodworth

Altiplano, le second long métrage de fiction des réalisateurs et documentaristes Peter Brosens et Jessica Woodworth fait l’objet d’une édition DVD soignée par Imagine Film. Cette édition collector se présente sous la forme d’un double DVD qui comporte d’une part le film sous-titré en 6 langues - ce qui n’est pas un mince effort - et d’autre part, un DVD entièrement composé de bonus.

AltiplanoOutre la bande-annonce du film ainsi qu’une galerie de photographies signées par le photographe de plateau Carl De Keyser, ce DVD propose le making of d’usage, d’une demi-heure, qui se construit autour de la projection du film au festival de Cannes, et donne la parole aux deux réalisateurs et aux deux comédiennes. Les interventions de Magaly Solier, qui joue Saturnina dans la fiction, sont très belles et fortes et repositionnent son personnage dans le contexte politique et humain qui est le sien. Comme elle, Peter Brosens revient sur l’histoire d’Altiplano, sa genèse, son contexte et la portée politique du film. Mélange d’interviews, d’images tournées sur le plateau et de séquences du film,

encadré par la projection du film à Cannes, le making of trouve une forme assez originale pour faire le tour complet de toutes les questions que le film soulève (sa forme, sa genèse, le travail avec les comédiens, sa portée politique etc.), mais il est malheureusement bien court pour que ces questions soient abordées à chaque fois en profondeur.
Les deux autres films présents sur ce DVD de bonus sont plus intéressants. Ils mettent, chacun à leur manière, Altiplano en perspective. El Camino del Tiempo, le documentaire de Peter Brosens tourné dans les Andes de l’Equateur en 1993 avant sa trilogie mongole, permet de saisir de remettre en perspective le travail de ce documentariste venu au cinéma par l’entremise des sciences de l’homme qui sont l’ethnologie et l’anthropologie. Ce documentaire de 11 minutes éclaire beaucoup la stylistique d’Altiplano qu’il contient en germe. De par sa formation, Brosens aborde le réel qu’il filme à la fois par la contemplation : il le regarde longuement, en silence et position fixe, mais aussi, à travers la parole de l’autre, les récits mythologiques qui nourrissent les imaginaires collectifs. Il apprivoise l’altérité de ceux qu’il filme et la met en partage.
Enfin, Choropampa, le prix de l’or, signée cette fois par Stéphanie Boyd et Ernesto Cabellos, raconte la même histoire qu’Altiplano - mais sous le mode assumé du documentaire - et donne, par là même, la mesure de la fiction qui lui fait face. Réalisé entièrement dans le village de Choropampa, il suit la lutte, au fil des mois, de ses habitants contaminés par une fuite de mercure exploité dans une mine voisine par le leader de l’extraction de l’or au Pérou, parti d’un consortium qui inclut une grosse firme américaine. Avec finesse, et parfois un humour très noir, ce documentaire dénoue les enjeux économiques et politiques sous-jacents à ces affrontements, les stratégies de la firme pour ne pas prendre en main ces questions d’urgence sanitaire et ce qui mine, de l’intérieur, le groupe qui tente de revendiquer ses droits. Mais c’est surtout le respect avec lequel il s’empare de l’image de ces gens en lutte pour eux, leur vie mais aussi leur terre, qui force l’admiration. Et il vaut le détour rien que pour cette scène bouleversante d’affrontement avec la police, quand le village décide de bloquer l’accès à la mine, magnifique moment où les femmes relancent la lutte par leur refus de se soumettre.
Altiplano. Edition collector 2 DVD, édité par Imagine Films. Distributions : MELIMEDIAS.

commentaires propulsé par Disqus