Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
02/12/2008
Mots-clés : rencontre, film belge,
 

André Buytaers : La Chasse aux truffes

La Chasse aux truffes

André Buytaers rêvait d'être journaliste. Il se voyait dans le rôle du reporter radio ou télévisuel, un micro à la main, sillonnant le monde. Attiré par les nouveaux médias, il préfère les études de l'IAD à celles enseignées à l'université. Le cours d'analyse du cinéma lui ouvre les yeux sur des horizons jusque-là peu explorés, et c'est le coup de foudre, la révélation. Il se prend de passion pour le 7ème Art. À son entrée à la télévision, il se faufile dans les cases culturelles et devient réalisateur d'émissions sur le cinéma telles que Coup de film, Cargo de nuit et Nickelodeon et se lance dans la réalisation de documentaires et de téléfilms produits pour la télévision belge francophone. Petit à petit, il prend de l'assurance et décide de réaliser ses propres projets. Il débute, en 2007, avec un documentaire sur son sujet favori : l'Italie. Camilleri alla siciliana est le portrait de l'écrivain italien Andrea Camilleri. Après la publication de Retour à Montechiaro par Vincent Engel, André Buytaers se met à rêver et imagine le film qu'il en ferait s'il en avait les moyens. Leurs ambitions se concrétisent enfin, suite à leur participation commune à la Foire du Livre dans un débat réunissant écrivains et cinéastes. Leur connivence éclate au grand jour et s'ouvre sur de nouvelles perspectives.

La Chasse aux truffes d'André Buytaers
André raconte une histoire à Vincent  : Monte Castello, un village pittoresque d'Ombrie où l'on chasse la truffe. Un homme, Fred, rencontre une femme, Christine. L'un et l'autre ont un passé qui pèse dans la balance du présent. Voit-on toujours la vie avec autant de désir à quarante ans qu'à vingt ? Seront-ils capables de se laisser glisser dans les délices sans remords ni arrière-pensées ?
Vincent Engel écoute attentivement André Buytaers qui s'amuse à peindre ce couple de quadragénaires, leur rencontre accidentelle où le destin s'acharne à les unir, leurs peurs, leurs craintes et leurs désirs.
Le romancier imagine, quant à lui, l'autre couple, celui laissé dans l'oubli par Fred et Christine, désireux de se libérer de leurs liens. Bruno et Charlotte, anciens amants et amis devenus, se rejoignent pour panser les blessures du manque et de l'absence. Pourquoi se sont-ils quittés ? Ont-ils trouvé les réponses à leurs désaccords passés ? Ou bien avaient-ils préféré la nouveauté à ce qu'ils craignaient devenir une simple habitude mue par la force de l'inertie ?  

Dans ce carrefour, où l'un lance ses héros dans une nouvelle aventure et l'autre dans une ancienne histoire, naissent deux récits, un film et un roman : La Chasse aux truffes.
L'idée est pleine de rebondissements et ouvre une perspective dans la dualité très attrayante. Les deux parties d'une même œuvre sont réunies dans un coffret.
Après cette première expérience duale, les auteurs ont mis un nouveau projet en chantier, Pianissimo, pour lequel le duo va s'ouvrir sur un trio avec l'inclusion musicale du compositeur Ivan Georgiev. L'histoire d'un pianiste et d'une violoniste, au faîte de leurs carrières et l’exploration de ce qui se passe lorsque son alter ego disparaît.

La Chasse aux truffes, un film d'André Buytaers, 43' et un livre de Vincent Engel, édit. Edern Editions, 55pp.
Le coffret est disponible via le site officiel : www.chasseauxtruffes.net mais, d'ores et déjà, le court métrage, qui est plutôt long (43'), sera diffusé sur LaDeux, le dimanche 7 décembre, dans l'émission présentée par Philippe Reynaert, L'Envers du court.


commentaires propulsé par Disqus