Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/2003
Mots-clés : animation, court métrage,
 

Bayan Bana Bak Bayan d'Eric Ledune

Tango nostalgie pour monde disparu

Réalisé en 2001 et rarement montré depuis, le dernier court métrage animé d'Eric Ledune mérite pourtant beaucoup mieux que cette relative indifférence. L'auteur des Haikus y fait une fois de plus étalage de réelles qualités artistiques, tout en finesse, à l'image de ces belles peintures animées aux tons pastels qui constituent le coeur de son film. Au départ de Bayan..., il y a une amie d'Istanbul qui offre au cinéaste un disque de tangos turcs, très populaires là-bas des années 20 aux années 50.

Envoûté par l'une des chansons (Bayan Bana Bak Bayan, de Neriman Beçitktaçli Kemal), Eric Ledune en entreprend l'illustration. C'est l'occasion d'une promenade dans la Turquie de ces années-là, en compagnie d'un couple de chanteurs langoureux. (kitsch oriental de rigueur).
Eric Ledune a travaillé au départ de quelques images d'archives et de photographies également glanées par son amie. Il en fait des peintures, qu'il anime, nous entraînant, dans les ruelles, dans les maisons, à la rencontre de cette société de l'entre-deux guerres.

C'est doux comme un loukoum, soyeux comme un voile de courtisane, poétique, tendre et cela rend finalement compte très subtilement de cette réalité voulue par Atatürk, tentant de réaliser le lien entre occident et orient, moderne à l'extérieur, voluptueusement orientale à l'intérieur. Bayan...confirme avec originalité tout le bien qu'on pensait de la sensibilité, du sérieux et de la profondeur de son auteur. A voir et à revoir.

 

commentaires propulsé par Disqus