Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Bizness de Manu Coeman


Illustration Gwendoline Clossais

Gros temps dehors avec orage. LUI dit au revoir à sa compagne et à leur petit bébé, s’inquiète du sort du canapé parmi toutes les caisses d’un déménagement récent, finit par mettre des pinces au bas de son pantalon, met son casque de vélo et sort pour aller travailler. ELLE met le bébé dans son petit lit et se prend une douche. Il paraît d’ailleurs qu’elle « est top la douche » lui dit-il. LUI qui, quelques minutes plus tard, tire sur le rideau de douche, fait sursauter sa femme toujours sous sa douche et se lamente: son vélo a disparu. Au même moment, on sonne à la porte d’entrée.

A travers le vasistas, trois gaillards pas nets à la mine patibulaire. LUI est hésitant mais courageux, mais hésitant, mais courageux… mais… Il ouvre la porte et… les 3 s’invitent chez lui ! Peinards les mecs ! Il ne reste qu’à trouver la bière dans tout ce fatras. ELLE débarque, cherche la bière, panique, met une plombe. C’est fait ! La bière est sur la table. On décapsule et on trinque entre voisins.

Le vélo n’est pas perdu. Il est juste en vente. Pas cher en fait. Enfin, si… C’est-à-dire que les circonstances sont ce qu’elles sont : LUI et ELLE viennent de déménager (on l’avait deviné), ont un bébé (tiens, il est où le bébé ? ok, il dort dans son petit lit), ont dû payer la caution, n’ont franchement pas beaucoup d’argent sur eux… Bref, ne sont pas très acheteurs.

A ce jeu-là, c’est le plus fin qui marque des points. Et la morale n’est pas toujours sauve.

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus