Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
12/01/2007
 

Bye Bye Belgique de Cristina Alvarez et Alain Laurent

Bye Bye Belgique
cover Bye Bye Belgique

Une lettre voyage de main en main. Elle nous raconte l’attachement d’un homme à la Belgique… et la difficulté d’y vivre comme étranger.
Par le biais d’un texte lu par deux narrateurs, nous entendons le récit de la vie d’un immigré marocain en Belgique, de 1966 à 1982. Venu d’abord en Belgique pour trois ans de travail, il restera finalement 13 ans, trouvera une femme, lui fera un enfant...
Dans son récit, il nous raconte avoir connu toutes les institutions de Belgique, sauf la prison et le mandat politique. L’école, l’hôpital, la famille, le couple, l’administration, le chômage, le travail, le FISC… Une liste aussi longue que celle des portes qu’on lui a fermées au nez.
Sur des images des émeutes raciales de 2006 en France, notamment la fameuse déclaration de Sarkozy sur les voyous et la racaille, Bye Bye Belgique nous rappelle ce besoin impérieux de s’attaquer avant tout aux causes du malaise de l’immigration avant de s’attaquer à ses conséquences.
Le narrateur y fait un vœu de communication et non plus de répression. Peut-être un peu trop didactique et souffrant d’une approche un peu trop radicale pour ce genre d’exercice, Bye Bye Belgique est néanmoins un court métrage intelligent, tendre et animé de bonnes intentions.

commentaires propulsé par Disqus