FacebookTwitter
16/10/2009
 

Caméras numériques par Kommer Kleijn

Prise de vue

C. : Actuellement, avec une Arriflex numérique munie d'un capteur, on peut utiliser tous les objectifs qu'utilise le cinéma analogique. C'est ce qu'utilise Francis Ford Coppola dans ses deux derniers films et Michael Mann. C'est une énorme évolution ?

La caméra numérique par Kommer Kleijn.K.K : Il faut distinguer les caméras de télévision numérique de celles du cinéma numérique. Avant, la différence entre le médium télévisé et le cinéma était que l'un fonctionnait avec un support photochimique et l'autre électronique. Maintenant, on fait, pour le cinéma, des caméras avec un support électronique. Ceci étant, si on fait une liste des critères qui séparent cinéma et télévision, on s'aperçoit que la priorité pour la télé est le direct, alors qu'au cinéma, cela ne signifie rien. On enregistre et puis on rejoue une scène.Si on part du digital movie ou cinéma numérique qui existe depuis 25 ans, en post-production, on s'aperçoit que nous avons des fichiers photoshop, un fichier par image, qui peut avoir toute résolution, en RGB, et que cela peut être non compressé.

Donc, si on compare les caractéristiques de ce format-là, on voit que le cinéma numérique correspond à toutes les caractéristiques du cinéma et pas de la télévision sauf que les deux systèmes utilisent des techniques électroniques pour former l'image et non la photochimie des débuts.
La caméra Arriflex D21/ HD est une caméra numérique. La seule différence sur une Panavision ou une Aaton, c'est qu'il n'y a pas de sortie directe. En outre, ces caméras utilisent un senseur, donc une pièce sensible qui a la même dimension que la pellicule 35 mm. Ce n'est pas par nostalgie, cela a une utilité très précise. Nous avons un immense catalogue d'objectifs qui existent et qui se sont développés sur cent ans. Pour un film ou pour une pub, dans notre travail de chef op', on choisit une série d'optiques. Sans compter que travailler avec la gamme des Leitz ou avec des Cooke n'est pas du tout pareil. Ces différentes optiques nous permettent également d'opérer un choix dans la profondeur de champ, comme on le faisait en utilisant de la pellicule 35mm. Cela, les caméras de télévision n'en ont pas, car les critères pour un objectif sont différents que pour le cinéma.
 

commentaires propulsé par Disqus