Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Novembre 2004
01/11/2004
 

Carnet de tournage et B.O. La Femme de Gilles

La dessinatrice Sandra Cabezuello Bertozzi signe le premier titre de la collection « Carnet de Tournage » un making-off version papier publié par les éditions Artémis productions à propos de La Femme de Gilles de Frédéric Fonteyne.
Le livre est une oeuvre esthétiquement soignée qui réunit en 71 pages les aspects artistiques et techniques du film événement de la rentrée. Plusieurs photos de plateau se mélangent avec les dessins et les peintures de Sandra Cabezuello Bertozzi. A côté des images, on découvre des extraits du scénario et surtout des textes, écrits à la première personne. Acteurs et techniciens, en discours direct, partagent leurs sensations et inquiétudes, en ouvrant les portes de la création.
Le carnet de tournage n'est pas un journal intime, mais on tombe sur des confessions inattendues, comme les sentiments d'abandon d'un producteur, Patrick Quinet :
« On ne se rend pas toujours compte du travail et de la fonction d'un producteur. Hum Hum ! L'implication artistique est importante dans ce métier. (...) Puis, brusquement, lorsque le tournage démarre, il faut lâcher prise. (...) Il [le réalisateur] part avec eux dans l'aventure de la réalisation proprement dite. Et là, on se sent un peu mis à l'écart. (...) Et puis arrive le montage... C'est une deuxième naissance du film. Ensemble avec le réalisateur, le compositeur et le producteur, on va construire l'image qu'on s'était imaginée. »

L'extrait « Une petite chanson d'amour » nous plonge dans le processus de la composition de la musique du film, dont la B.O. vient d'être éditée par Arrogant Music. Vincent D'Hondt explique :
« Si j'étais Elisa et que j'aimais Gilles comme elle l'aime (...) Qu'est ce que je chanterais pour moi toute seule ? (...) Une petite chanson d'amour » C'était le départ : « Ensuite j'ai tout construit sur ce thème. Tout est parti de là. » A côté des compositions créées expressément pour le film, la B.O. nous offre également les séquences musicales de la valse musette, du tango et la chanson de Mistinguett, Mon homme, qui ouvre les premières séquences du film.

La B.O. ainsi que le carnet de tournage font partie de la liste des prix de notre concours de jeunes critiques sur La femme de Gilles.

commentaires propulsé par Disqus