Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Catherine de Britt Raes

Ce magnifique court-métrage d'animation parvient, avec simplicité, grâce et humour à aborder des thématiques pourtant difficiles : la solitude, la différence, la normativité et la mort. Petite fille intrépide et joyeuse, Catherine est follement amoureuse de son ours en peluche. Lorsque celui-ci est déchiré par accident et qu'une main inconnue, celle d'une fée ou d'une sorcière, le remplace une nuit par un poisson rouge vivant, Catherine commence une étrange relation avec les animaux de compagnie. La première partie est particulièrement drôle, les morts successives des animaux de Catherine révélant un humour politiquement incorrect avec en point d'orgue, le décès hilarant d'une coccinelle !!

Formellement, la réalisatrice privilégie la sobriété du trait et les contrastes de couleurs. Evoluant dans un univers fait de rose, d'orange saumon et de rouge, l'arrivée du bleu par l'intermédiaire du chat va bouleverser cette haarmonie. Ce chat bleu va également faire exploser l'espace, le cadre et les lignes : les décors se construisent et se défont à vue, les courbes s'activent et s'enroulent autour de Catherine. Le délire visuel et félin de la seconde partie est également un brillant clin d'oeil aux chats des animations japonaises et éveille, par des idées sobres mais toujours évocatrices, des émotions fortes. La mort, toujours présente, drôle ou triste, n'est jamais sinistre. L'air de rien, Catherine nous dit beaucoup. Le plan final est simplement sublime.

commentaires propulsé par Disqus