Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/09/2000
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Chico Salvak de Marilyn Watelet et Szymon Zaleski

Premier mouvement : expérience.
Fin mai 99 avaient lieu à Bruxelles, dans le cadre du KunstFESTIVALdesArts, les rencontres " D'ici et d'ailleurs " qui réunissaient de nombreux artistes autour d'une même préoccupation :
"comment les artistes et les intellectuels, toutes origines confondues, vivent-ils la pluralité des cultures à Bruxelles ou dans d'autres contextes urbains européens ? "
 Y trouvaient place plus particulièrement des entretiens avec des artistes étrangers vivant en Belgique et qui directement confrontés aux problèmes de l'exil ou du déracinement, en parlaient à partir de leur démarche artistique. Longues interviews où les interviewés et les interviewers se suivaient en fonction de leur sympathie, ces entretiens étaient filmés en studio (décor minimaliste, une table deux chaises, une lampe années soixante) et diffusés sur des écrans vidéo dans des lieux aménagés à cet effet. Les spectateurs pouvaient les suivre en direct ou en différé ou les deux simultanément.

Deuxième mouvement : réflexion.
Plus de vingt heures d'entretien furent ainsi enregistrées et conservées. Matière brute, spontanée, au principe aléatoire et qui trouvait sa pertinence dans la confrontation, la conjugaison hasardeuse de différents point de vue. La captation en était efficace, voire basique, pas de recherche de cadre, pas de soucis de lumière mais un goût pour une esthétique télévisuelle lisible et plate. Et cela fonctionnait bien, un peu selon l'instantanéité d'une installation, au temps présent, dans l'immédiat. La présence simultanée des interviewés, des interviewers et des spectateurs autorisait la répétition différée de tous les entretiens. Et chacun alors pouvait mener sa propre réflexion au gré des rapprochements qu'il effectuait.
S'opérait alors un étonnant effet de puzzle entre ces différents récits et au fil des jours se tissait d'entretien en entretien, la trame d'une expérience unique ayant pour thème la question de l'identité pluriculturelle et son implication dans la création artistique.
Et puis les bandes vidéo furent rangées et pour un temps oubliées. Mais l'effet de puzzle persista, les entretiens à réentendre firent leur chemin un peu comme la phrase à relire suppose une nouvelle lecture et l'idée naquit de les monter en un autre puzzle qui rendrait en une petite heure, la " magie " de ces rencontres, en ferait comme le bilan et leur donnerait une durée, assurerait leur pérennité.

Troisième mouvement : création.
Proposition osée autant que difficile, rien n'ayant été fait, pensé pour une telle finalité. Il fallait retrouver la liberté de lecture du dispositif initial mais aussi trouver une cohérence, faire apparaître l'unité d'un ensemble de propos pour le moins décousus. Marilyn Watelet et Szymon Zaleski ont donc visionné, écouté, décortiqué ces entretiens et par un savant travail de montage pallié à la pauvreté visuelle de ceux-ci en donnant toute son importance à la parole des interviewés. Conservant le rythme détendu de la conversation, focalisant sur la présence plein cadre des artistes, montant ces entretiens comme une seule rencontre, ils ont pu dépasser l'anecdotique d'un compte rendu et élaborer une réflexion originale en proposant ce patchwork d'entretiens comme autant de témoignages d'un même engagement : vivre une identité pluriculturelle, c'est affirmer qu'on est pas d'une culture ou d'une autre mais bien de l'une et l'autre, c'est avant tout refuser de choisir une culture contre une autre en assumant ses appartenances " d'ici et de là-bas " comme autant d'expressions de sa liberté de vivre et de créer.
Par l'invention et la sensibilité de son montage, Chico Salvak nous rend proche l'émotion que portent les récits des artistes interviewés et évite le culturellement correct qu'un tel engagement laisse supposer, réussissant à donner à cette expérience médiatique, une portée qui dépasse le cadre limité de l'instant de la rencontre.

Chico Salvak
Beta Digital, couleur, 56'
Conception et réalisation : Marilyn Watelet et Szymon Zaleski. Images additionnelles : Pierre Gordower. Montage : Marc Bastien. Conformation : Video Benjamin Cousier. Mixage : Stéphane Werner. Etalonnage : Jacques Raquez. Musique : David Bovée Think of one"Marrakesh II"from"Marrakech, emballages ensemble" Studios Equipe, Tintamarre. Production exécutive : Paradise Films. Production: KunstenFESTIVALdesArts / Coproduction Bruxelles 2000.Avec l'aide de RTBF - Bruxelles. Productions culturelles (KunstenFESTVALdesArts, Bruxelles)

commentaires propulsé par Disqus