Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/12/2004
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Choix Multiple de Jean Frédéric Eerdekens et Jan Hammenecker

Bon père, bon collègue, veilleur de nuit dans un immeuble de bureaux, Julien est un homme charmant mais nanti d'un petit défaut bien ennuyeux: il ne sait pas prendre une décision. Que ce soit dans le jeu vidéo qu'il joue avec son fils, pour choisir une boisson au distributeur ou dans toute autre circonstance de la vie, il lui faut toujours peser le pour et le contre sans parvenir à conclure. Aussi, quand il surprend trois malfrats en train de cambrioler l'immeuble qu'il garde, le voilà bien embêté. Dans sa tête défilent toutes les alternatives possibles avec leurs avantages et leurs inconvénients.
Et les bandits, eux, ne perdent pas leur temps. Choix Multiple est un petit bijou d'humour réalisé avec un étonnant sens du rythme par un jeune étudiant de l'INSAS qui a eu bien du mal à imposer son idée à certains de ses profs. Et, de fait, vu sur papier, le scénario n'apparaît pas très folichon, mais il a eu raison de persévérer. Le résultat est caustique, ludique, et mené bon train par un Jan Hammenecker qui fait une fois de plus merveille dans le rôle titre, un peu lunaire. On appréciera d'autant plus le résultat si l'on est familier de l'esprit «Canal» (le film a d'ailleurs remporté le prix Be.tv) et qu'on est tolérant envers quelques imperfections techniques inhérentes au manque de moyens et à l'enthousiasme de la jeunesse (certaines scènes éclairées approximativement et quelques choix de cadres un peu ?limites?). Mais si le but d'un tel travail est de démontrer que son auteur a acquis une maîtrise suffisante des différents paramètres qui constituent un film et de mettre en avant ses qualités techniques, de conteur, de directeur d'acteurs, d'animateur d'équipe, ainsi que sa capacité à maîtriser un projet et à le mener à bien, alors le film est une belle réussite. Et on s'amuse beaucoup, ce qui ne gâte rien.

commentaires propulsé par Disqus