Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Avril 2015
Mots-clés : documentaire, théâtre,
 

La peau, enveloppe externe de l'âme

Pippo Delbono, acteur réalisateurDe la scène à l'écran, il n'y a que l'épaisseur d'une toile. Mais sur cette toile, des mondes multiples se juxtaposent, s'entrelacent et se croisent et créent un univers singulier, un spectacle à lui tout seul. Au départ des improvisations et des répétitions des acteurs de la compagnie de Pippo Delbono, en pleine création du spectacle Orchidées, les réalisateurs Karine de Villers et Mario Brenta ont transcendé la captation en création. Pour ce faire, ils ont habité le théâtre de la compagnie, observé la genèse des scènes mais n'en n'ont gardé que des tableaux vivants aux limites à peine ébauchées. Ce film, Corps à corps, est une plongée sans filet dans les méandres oniriques de Pippo et ses acolytes. Le corps étant le dénominateur commun entre chaque scène, qu'il soit nu, chaussé de talons aiguilles, suspendu ou allongé, il est l'objet du regard. Comme les orchidées du spectacle, l'une vraie et l'autre fausse, il pourra être tour à tour ou simultanément, tangible ou fruit d'un imaginaire. Pippo Delbono est un metteur en scène qui aime le faste de la commedia dell'arte, son jeu impulsif et sans limite, qui tisse la poésie à l'irrévérence. On comprend aisément que sa personnalité ludique et tout en rondeur, ait séduit Yolande Moreau qui l'a choisi pour incarner Henri, le protagoniste de son deuxième long métrage.
Corps à corps est aux Galeries du 15 avril au 15 mai 2015. Le 21 avril, soirée spéciale en présence de la réalisatrice Karine de Villers (nous avons des places à vous offrir. Voir Concours)

commentaires propulsé par Disqus