Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
mai 2006
05/05/2006
 

Des Plumes dans la tête de Thomas de Thier

Des plumes dans la tête, le premier long métrage de Thomas de Thier vient de sortir en DVD, agrémenté de quelques bonus très intéressants.

 

 

On connaissait surtout Thomas de Thier pour ses documentaires très ludiques, sous forme de carnets de voyage (A la recherche de l’oiseau blanc), de fable (Les gens pressés sont déjà morts) ou encore de lettre filmée (Échographie). Avec Des plumes dans la tête, Thomas de Thier se lance dans la fiction avec ce goût pour l’imaginaire et la nature qu’il nous avait déjà révélé dans ses documentaires.

Des plumes dans la tête (2003)

A Genappe, aux abords des bassins de décantation de la sucrerie, Blanche et Jean-Pierre mènent une vie tranquille avec leur petit garçon Arthur. Mais un drame les frappe le jour où leur enfant s’aventure vers les étangs : Arthur est retrouvé noyé. Peu à peu, Blanche sombre dans la folie et croit revoir son fils. Errant à sa recherche, jouant dans la boue des bassins de décantation où s’arrêtent les oiseaux migrateurs, Blanche fusionne avec ce monde organique d’une beauté saisissante que le réalisateur nous présente avec la minutie digne d’un documentaire ornithologique.

Pour Thomas de Thier, Des plumes dans la tête se veut bien plus un film sur la perte de l’enfance que sur la perte d’un enfant, un film à portée symbolique. Malgré la dureté du sujet, le réalisateur ne sombre jamais dans le larmoyant. Il privilégie l’aspect du rêve et le Réalisme magique pour emmener le spectateur dans le monde mental de cette mère qui bascule dans la folie. Le lent passage du temps, les changements de saisons bercent le film, accompagnant le travail du deuil que doivent accomplir, chacun à leur manière, Blanche et Jean-Pierre.

L’arrivée du jeune ornithologue dans la vie de Blanche marque le retour progressif de Blanche vers la réalité, vers le présent. Ainsi, la relation adultérine de Blanche et de l’adolescent permet à la femme de retrouver enfin son mari ; c’est la renaissance du couple détruit par le drame.
Bonus

En bonus, le DVD propose deux courts métrages et un portrait du réalisateur.

Je suis votre voisin (1991)
Court métrage documentaire réalisé par Thomas de Thier et Karine de Villers où les deux cinéastes présentent leurs voisins, les habitants de la rue Dillens à Ixelles, sous forme de galerie de portraits. Chaque personnage, filmé au pas de sa porte, nous parle de sa rue, de ses voisins, de la vie …
Un film exceptionnel qui a reçu de nombreux prix (Fipa d’Or du court métrage à Cannes, prix du court métrage au festival de Bruxelles 1991).

Caisse-express (1994)
Court métrage de fiction tourné en grande partie avec des acteurs non-professionnels sur un mode proche du documentaire. Caisse-express raconte une journée fort agitée de la vie d’une caissière et de sa fille Marie. Percutant et original, ce film sur la violence, la ville et les agressions quotidiennes a remporté le prix « Jeunes cinéphiles » du meilleur court métrage au festival d’Aoste en 1994.

Portrait du réalisateur
Sous forme d’interview, ce portrait retrace « l’envol d’un réalisateur » ; Thomas de Thier y évoque ses œuvres (Je suis votre voisin, Caisse-express et Des plumes dans la tête) ainsi que ses sources d’inspiration.  Il nous parle aussi de son enfance à la campagne, de sa passion pour les oiseaux et la nature, du passage vers l’âge adulte, bref, des thèmes-clés qui sillonnent tout son travail artistique.

 

Des plumes dans la tête, de Thomas de Thier, DVD édité par Cinélibre et JBA édition ; Distribution Twin Pics.

commentaires propulsé par Disqus