Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Diaries, Notes and Sketches de Jonas Mekas

couverture du livre Diaries, Notes and Sketches de Jonas Mekas« I make home movies thereforeIlive, Ilive thereforeI make homemovies. » Cette sentence lapidaire de Jonas Mekas pourrait résumer la fine et concise analyse que nous livre Patrice Rollet de ce cinéaste lituanien exilé depuis 1949 à New York. En effet, ce livre d'une centaine de pages, assorti de magnifiques photogrammes, retrace le long et atypique parcours de ce cinéaste hors-norme, véritable icône du cinéma expérimental, cofondateur de l'Anthology Films Archive avec Peter Kubelka et Stan Brakhage, collaborateur d'Andy Warhol et membre du mouvement Fluxus. Rollet prend le parti de suivre chronologiquement la biographie de Mekas. Dans ce siècle d'existence, nous commençons l'odyssée de cette vie dédiée au cinéma, des premiers pas du jeune Mekas à Brooklyn où il acquiert une caméra 16mm, la Bolex, une semaine seulement après son arrivée, jusqu'à son dernier film en pellicule, selon ses propres dires, Outtakes From the Life of a Happy Man, sorti en 2012.

« Poetry is my Country ». Tout est dit. Le cinéaste affronte New York, cette Babylone moderne, et se jette littéralement dans une écriture cinématographique quotidienne et intime. Son œuvre, des journaux filmés aux lettres-vidéos - entre autres - tant thématiquement que formellement, s'attache à filmer le flux de la vie. Car Mekas, et c'est ce que souligne parfaitement l'essayiste, s'appuie sur les moyens du cinéma pour transcender son expérience du réel. Forme éclatante et saccadée, esthétique pointilliste et insaisissable où s'entrechoquent des images frémissantes, ralenties, accélérées ou en surimpression. Mekas abat toute conception classique du cinéma et vient se placer sur un territoire méconnu et composite, résolument expérimental, où mémoire et instantanéité s'enlacent, où l'inconscient prend le pas sur le narratif. Rollet, en érudit, tente de définir cette singularité poétique, qui consiste en un autoportrait perpétuel, et nous dépeint une vie vouée à la lumière et au mouvement.

Diaries, Notes and Sketches de Jonas Mekas, Patrice Rollet, Yellow Now, Côté films #24

Rappelons le très beau coffret DVD Jonas Mekas édité chez Potemkine.

commentaires propulsé par Disqus