Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
10/02/2015
Mots-clés : film dessiné
 

Edgar et la Douze Demoiselle de Frédéric Legrand, dessiné

Illustraion Gwendoline Clossais

Il était une fois Edgar, une sorte de chose humaine étrange, pas vraiment un Dracula ni un Frankenstein, juste un être sombre et fragile genre les-membres-m’en-tombent-à-la-moindre- contrariété.

Reclus dans une tour et sous la coupe d’une sorcière, il doit compter sur elle pour diverses réparations physiques et n’en attend pas davantage lui préférant pour amie une araignée fidèle comme un chien. Mais un jour, la maîtresse des lieux fait un faux pas et meurt des suites d’une fameuse chute.

Tandis qu’Edgar scrute les environs de sa prison au travers d’une longue vue qui lui sert d’unique contact avec le monde, les humains semblent s’amuser dans les feuilles de l’automne en gambadant comme des lapins joueurs. Ce qu’il découvre un jour l’interpelle au point d’avoir recours aux grimoires de la sorcière pour y trouver quelques éclairages forts utiles à son éducation. Il y regarde attentivement la page consacrée à l’amour et se dit que si en face ça marche pourquoi n’y aurait-il pas droit lui aussi ?

Il lui faudra alors une bonne dose d’audace pour ouvrir toutes grandes les portes de la tour, en franchir le seuil et se lancer à la recherche incertaine de son alter ego.

Edgar et son araignée partent ainsi à l’aventure. Tout voyageur ne devrait d’ailleurs jamais partir sans fil et sans aiguille.

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus