Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Fable domestique d'Ann Sirot & Raphaël Balboni

Illustration Gwendoline Clossais

De plus en plus - c’est une mode dans les grandes villes - il faut s’inscrire dans le créneau horaire du propriétaire ou de l’agence pour visiter un appartement. Au même moment, des couples (exit les personnes seules en général) font la file et, à la queue leu leu, traversent les pièces leur dossier avec fiches de salaire sous le bras en cas d’intérêt, pour être les premiers à signer, garanties à l’appui. Premiers arrivés, premiers servis. Refrain connu. Dans l’attente de cette visite planifiée, Adrien attend Tess, en haut d’un escalator de métro. Il trépigne, visiblement agacé.

Agacé, il le sera encore lorsque, dans l’appartement visité, Tess, maladroite, fait tomber un rideau sur un homme et provoque entre eux un petit fou rire sous cape, à l’insu d’Adrien qui les surprend. A voir sa tête, on a définitivement compris que ce type-là est possessif et jaloux. Ouille ! JALOUX !! Or, si on veut s’engager plus loin, il y a lieu de s’entendre sur ce que ce terme comprend et sa force restrictive. La jalousie est un sentiment très relatif. Un peu, cela reste supportable, trop c’est étouffant voire invivable.

Il est donc grand temps pour Adrien de prendre du recul et d’être invité à emprunter un chemin initiatique qui lui permettra de faire le point. Il ne s’attend cependant pas à la forme que cela va prendre.

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus