Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Mots-clés : festival, Liège, transmedia,
 

Festival International de la web-série, du transmedia et des œuvres numériques

Festival International de la web-série, du transmedia et des œuvres numériques (16 et 17 octobre 2015). Communément appelé par les habitués le "WebFest de Liège", sa troisième édition aura eu le succès qu’il mérite en tant que jeune, audacieux et novateur festival dédié aux nouvelles écritures et aux nouveaux médias.

Dès sa matinée du 16 octobre, il a accueilli à la Cité-Miroir de Liège (à côté du Sauvenière), la conférence de presse très courue de Wallimage Interactive. C’est effectivement une troisième S.A. qui a été mise sur pieds par le Ministre Marcourt pour soutenir exclusivement la créativité numérique, mais pas seulement. Effectivement, Domenico La Porta, directeur de cette structure, nous promet une ouverture aux arts en général avec un fonds permanent de 750.000 € qui permet ainsi à Wallimage d’une part de gagner son indépendance par rapport à sa collaboration avec Pictanovo du Nord-Pas de Calais (Fonds transrégional et, précédemment, Expériences Interactives) et d’autre part d’asseoir un véritable soutien en dehors de Wallimage Entreprise à toute initiative cross et transmedia qui, même s’il est statutairement économique, s’ouvrira aux projets non-commerciaux mais à la plus-value technologique et novatrice significative. Evidemment, Wallimage Creative poursuivra ses objectifs de développement avec le Nord de la France et également avec la Canada.

Sébastien WielemansQuant au Festival, sa troisième édition lui a permis - malgré quelques restrictions budgétaires - d’emprunter 4 lieux d’expérimentation : la Cité Miroir nous a offert deux jours de projections de projets belges et internationaux allant des webséries aux projets transmedia ; l’Espace Liberté s’est vu consacré à des ateliers de programmation destinés aux 8/10 ans et aux 11/17 ans ; la Caserne Fonck a servi à des projections d’œuvres à 360° (du 22 au 25/10) et, cerise sur le gâteau, une expo Oculus Rift était organisée dans un Point Culture (il s’agit d’un système de réalité virtuelle vécue au travers d’un casque ad hoc… Presque du Total Recall avant l’heure développé par une filiale de Facebook).

Les rencontres professionnelles auront permis d’étudier des cas concrets de projets déjà réalisés dont le fameux Connected Walls de Sébastien Wielemans (dont il fut déjà question dans notre webzine de novembre 2014). S’ensuivit un concours de pitchs où la difficulté particulière était de parvenir à présenter un projet web interactif en maximum 5 minutes ! Une gageure. Si les œuvres présentées ne manquaient pas d’intérêt, on a cependant regretté une certaine laconicité du côté du jury et des spectateurs et l’exercice ressembla plus à une présentation à la chaîne qu’à un véritable échange d’idées autour de la créativité ambiante.

C’est relativement les mains dans les poches que Sébastien Wielemans remporta les 1500 € du concours, somme d’encouragement pour son concept mêlant frites et rapprochements communautaires et linguistiques en Belgique. Fritkot forever : une idée gourmande et d’intérêt général.

Et tant qu’à parler prix, le reste du palmarès, officiel fut décidé par le jury composé de Nathalie Fritz (auteure, réalisatrice et productrice multimédia dans le tournaisis), de Micho Marquis-Rose (Québécois du jour, producteur au sein d’Attractions Images) et de la Française Oriane Hurard connue pour l’organisation d’I LOVE TRANSMEDIA à Paris et productrice chez Les Produits Frais. Disponible sur http://liegewebfest.be/palmares-2015/, mettons en évidence les lauréats de Heu… , de Typique et de Wei or Die.

Heu… a été largement couvert, et la série bénéficie toujours d’un enthousiasme extraordinaire auprès des festivals. Pas moins de 7 prix importants sanctionnent cette première vraie websérie produite par RTBF Interactive suite à son premier appel à projets Webcreation. L’idée est simple et efficace. Un type un peu barré ne parvient jamais se décider. Et cela provoque quantité de situations cocasses. Prix du Public et Prix de la Meilleure Websérie belge.

Typique, produit également par RTBF Interactive, est le Prix Coup de Cœur du Festival. Dans un lieu ciblé post ado et fréquenté essentiellement par une moyenne d’âge proche de la trentaine, ce n’est pas une surprise en soi. C’est la troisième saison d’une histoire qui nous emmène dans le monde estudiantin et, c’est certain, ça nous parle. Galères des uns, bonheurs des autres, on voyage entre grosses gaffes classiques et histoires potaches, mais ça fonctionne sur le rythme et le fait de pouvoir s’identifier avec honte parfois aux rigolos de service.


Rencontre avec les réalisateurs de Connected Walls

commentaires propulsé par Disqus