Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/03/2004
Mots-clés : festival
 

Festival International du Film d'Amour de Mons

Troisième rencontre des comédiens belges au Festival International du Film d'Amour de Mons

Pour la troisième année consécutive le Centre du Cinéma de la CFWB organisait, dans le cadre du Festival international du film d'amour à Mons, une rencontre avec les comédiens belges pour aborder les nombreuses problématiques que connaît la profession.
Cette année, la conférence avait pour thème la place du comédien belge dans les coproductions cinématographiques et télévisuelles avec en corollaire l'impact d'incitants, tel le tax shelter.
Parmi les nombreuses remarques soulevées, retenons que les comédiens ne sont pas persuadés que le tax shelter peut leur apporter un plus. Cette loi est en effet un apport financier qui ne garantit rien en terme culturel (par exemple, pas de choix obligatoire de comédiens belges dans le projet). Mais cette loi va sans doute permettre des productions majoritairement belges et dès lors donner une plus grande liberté aux producteurs de travailler avec les personnes de leurs choix.
C'est également avec une attention particulière que les comédiens ont écouté les positions des télévisions de la Communauté française. Les chaînes privées RTL et AB3 ont signalé qu'elles ne cesseront pas de renforcer leurs collaborations dans des coproductions. De même que la RTBF, par la voix d'Arlette Zylberberg, a réaffirmé sa volonté d'être un partenaire privilégié. Elle confirme la mise en chantier de séries télévisuelles 100% belges. Un appel aux comédiens a d'ailleurs été lancé afin qu'ils visitent la page web « Osez belge » sur http://www.rtbf.be/, consacré entièrement à la fiction de la RTBF. A suivre également la proposition lancée par la même chaîne télé de faire un lien avec le site http://www.cineacteurs.be/. Sa création est d'ailleurs née de la première rencontre des comédiens belges.
C'est guidé par le médiateur Thierry Decoster, comédien et producteur, que ce sont rassemblés de nombreux comédiens (Michel Israël, Circé Lethem...) et des représentants d'associations (ASCO, SACD...). Mais également des producteurs (Eric Van Beuren, J.P. Berckmans...) et des partenaires institutionnels tels que la Communauté française. Notons enfin qu'un seul réalisateur s'est déplacé à Mons. Il aurait sans aucun doute apporté un plus à cette rencontre puisqu'il reste quand même l'interlocuteur privilégié du comédien.

 

commentaires propulsé par Disqus