Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
14/11/2007
 

Filiation de Stéfanie Bodien

Filiation

Une vieille dame allemande, plutôt que de passer ses après-midi à regarder des rediffusions des aventures palpitantes de l’Inspecteur Derrick, apprend à l’apprentie-cinéaste le travail du tissage. Qu’est-ce qui relie ce métier de tisser à celui de filmer ?

Pendant une heure, ce film tourné en vidéo suit l’apprentissage de Stéfanie, découvrant avec des yeux de petite fille l’art difficile du métier à tisser, un art qui demande une concentration et une précision extrêmes. Parallèlement, la vieille dame découvre avec une fascination évidente l’objet merveilleux qu’est le caméscope. La voir découvrir que lorsque le zoom est au maximum, « il n’y a plus de place dans l’image » reste un grand moment d’hilarité.

Film amateur tourné en vidéo, sans travail sur le son (ce qui est parfois gênant), Filiation est néanmoins attachant grâce à sa protagoniste, une vraie passionnée, se dédiant corps et âme à son métier. Il est donc intéressant de voir tout le  processus du tissage, de le découvrir en même temps que la cinéaste qui ne sera pas peu fière de pouvoir, dans le futur, nous fabriquer des serviettes, des rideaux et des tapis. C’est là tout le mal qu’on lui souhaite.

Après 60 minutes dans la salle, Filiation aura finalement un effet peu banal sur ses spectateurs : une irrépressible et urgente envie de tisser.

commentaires propulsé par Disqus