Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
09/02/2010
 

Fish Tank d'Andrea Arnold

Née en 1961 dans le Kent, Andrea Arnold a démarré dans le cinéma comme actrice dans les séries télévisées. Elle a obtenu, avec Wasp, l'Oscar du Meilleur Court Métrage en 2004, et une série impressionnante de prix (Stockholm, Toronto, Sundance, etc). Il s'agit de l'histoire d'une mère-célibataire qui, pour conquérir un amant, invente qu'elle garde des enfants qui ne sont pas les siens. Après Red Road (Prix du jury au Festival de Cannes), son premier long métrage, nous avons pu découvrir Fish Tank, à nouveau Prix du jury en 2009.

fish tank
Mia Williams (Katie Jarvis a 17 ans) est harcelée par la domestication et le dressage de sa vie dans une vie à l'horizon fléchée. Dure à cuire, elle résiste en harcelant ceux qui l'entourent. Mia jure comme un charretier (son sport favori avec Tyler sa petite sœur qui l'imite), file des coups de boule aux filles de son âge qui l'enquiquinent, et danse le hip-hop pour calmer son énergie débordante.Si on lui demande quel animal elle désire être, elle répondra « surtout pas un poisson dans un aquarium (le titre du film Fish Tank), ni un vieux cheval blanc enchaîné dans un campement de gitans près de son HLM de banlieue (une cité de la white working class) ». Joanne, sa mère immature, toujours sensuelle, attirée par les hommes aussi irresponsables qu'elle (le père a fui toutes voiles dehors) a choisi un amant plus jeune qu'elle (Michael Fassbender, himself).

À ce moment-là, on dépasse l'habituel naturalisme social, même lorsqu'il est interprété au cordeau à l'anglaise, et on file dans un apprentissage de la vie à travers la sexualité du corps, l'éveil du désir de Mia. Andrea Arnold nous en parle avec une finesse et une intelligence rares. Le corps de Mia devient essentiel, elle danse à la folie en attendant d'affronter la figure d'un autre homme que ce père qui s'est enfui. Connor, l'amant de maman, père de substitution devenu est observé, à la loupe, par l'entrebâillement de la porte lorsqu'il fait l'amour avec Joanne. Troublée par Connor, Mia baisse la garde, d'autant que, fin limier, celui-ci encourage son rêve musical. Belle scène, très Jean Renoir, d'un déjeuner à la campagne, des trois filles et du mec. Dans la bagnole qui les emmène à la rivière, Connor leur fait écouter sa chanson préférée California Dreaming (le tube de The Mamas et The Papas qu'écoute sans cesse Faye dans Chongking Express de Wong Kar-Wai). Connor, en trempant les pieds dans l'eau avec Mia, attrape un poisson glissant à mains nues. Sexy fish.

Comment la rivalité, le duel féroce entre mère et fille, va t-il se jouer ? Que représente le désir féminin d'une fille de 16 ans qui ère à la recherche du nom du père (les noms-dupes-errent, restons lacanien) ?

C'est le suspens érotique du film qu'on vous laisse découvrir.

Tourné chronologiquement avec une caméra à l'épaule virevoltante, le film d'Andrea Arnold, suit Mia à l'image de son vécu pulsionnel et super actif. « Je ne suis pas un poisson, mince alors, nous dit Mia, nous avons assez de Fish Tank dans les apparts des immeubles HLM ou chez ma pétasse de mère et ma mouflette de sœur. Je vais me casser. J'ai l'avenir devant moi».

Bonus

Interview de Michael Fassbender, de Kate Jarvis, de Kierson Wareing + une scène de danse hip-hop de Kate Jarvis (Mia) répétant devant l'équipe avec Michael Fassbender s'essayant en vain à danser.

Fish Tank d'Andrea Arnold, édité par Cinéart, diffusé par Twin Pics.

commentaires propulsé par Disqus