Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/12/1998
Mots-clés : critique de cinéma,
 

J'adore le cinéma... de Vincent Lannoo

j'adore le cinémaPantalon orange et veste de training étriquée d'un bleu électrique, les cheveux au vent et les yeux de perpétuel endormi, Georges adooore le cinéma. Sous filtre sépia, il rêve d'une haletante bande-annonce : l'une belge, l'autre arabe, deux jeunes filles s'aiment, avec tendresse, et au-delà du reste... Idéaliste dégingandé, ce néo bab' peut bien danser au milieu du salon: il tient son idée, et plane littéralement jusqu'à l'école de ses deux héroïnes. C'est le monde de la rue, des jeunes désabusés et chahuteurs, mais en bon psychologue, Georges de la jungle parvient à motiver sa petite troupe. Acquis à sa cause, ceux-ci font bloc et remballent vite fait les caïds fauteurs de trouble venus empêcher un film qui collerait à la femme arabe une image de sale lesbienne: là n'est pas le propos de Georges, qui voudrait bien ne parler que d'Amour... Que pourront-ils pourtant, contre l'esprit tout aussi obtus du directeur de l'établissement ? Prises en flag' de baisers volés, les deux jeunes filles ont été renvoyées, et séparées l'une de l'autre : hors de question, pour l'autorité bien-pensante, de laisser faire ces "trucs-là"... Nouvelle bande-annonce : "Georges présente", un film sur la jeunesse, sans violence (Boum ! Baston), sans sexe (oooh, oui !), sans homosexualité (slurp !) et... "sans tous ces trucs-là" ! Mention spéciale du jury, le pied de nez juste et lucide de Vincent Lannoo dénonce avec une ironie douce et optimisme les silences imposés et les tabous ridicules.

commentaires propulsé par Disqus