Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
11/10/2007
 

J'ai toujours rêvé d'être un gangster de Samuel Benchetrit

J'ai toujours rêvé d'être un gangster : petit bijou burlesque d'un amoureux du cinéma

Le second long métrage, après Janis et John du réalisateur français Samuel Benchetrit, J’ai toujours rêvé d’être un gangster était sélectionné cet été au Festival international du film de Locarno et il clôturait le 22ème Festival International du Film Francophone de Namur, présenté hors compétition. Et heureusement pour les autres films, car J’ai toujours rêvé… avait des chances de tout rafler.

Avec ses audaces narratives et musicales, ses chorégraphies de personnages, son rythme à la fois soutenu et dodelinant et son scénario cousu main, ce long métrage tourné dans un très beau noir et blanc, fait la preuve que Samuel Benchetrit est non seulement écrivain, metteur en scène et dramaturge, mais aussi cinéaste de grand talent. J’ai toujours rêvé… se compose de quatre sketchs, noués les uns aux autres par une cafétéria perdue sur une nationale tout aussi déserte. Là, toute une galerie de personnages de dingues et de paumés va se croiser. Amoureux du cinéma, Benchetrit réalise un petit bijou de cinéma burlesque, tendre et nostalgique, drôle et savoureux, entre film de gangster, western, road-movie, slaptisck … Duel amoureux (Anna Mougladis et Edouard Baer), duel à la Jarmusch sans cigarettes (Arno et Alain Bashung), duo de bras cassés (les Belges Bouli Lanners et Serge Larivière) jusqu’à la bande de Tontons Flingueurs décrépis (Jean Rochefort, Laurent Terzieff, Jean-Pierre Kalfon, Roger Dumas et Venantino Venantini), le film tourne autour de divers braquages presque tous aussi ratés les uns que les autres, de loosers qui se font leur cinéma, de grands enfants rêveurs.


http://www.cineuropa.org/

 


 

 

commentaires propulsé par Disqus