Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Mars 2006
01/03/2006
Mots-clés : sortie en DVD,
 

J'ai toujours voulu être une sainte de Geneviève Mersch

A l'instar de sa tournée de promotion, Geneviève Mersch apparaît avec sa comédienne, Marie Kremer, dans le bonus Making of du DVD.
C'est dire combien elles se sentent unies et portent ensemble le film. Il est vrai qu'on pourrait penser qu'il a été écrit pour Marie Kremer, qui interprète, avec beaucoup de justesse, une jeune adolescente naïve, en voie de maturation. De la petite fille qui a "sanctifié" Nico Marcuse, le coureur automobile de la mort duquel elle se sent responsable, elle se transforme en cette jeune adolescente révoltée, indignée, dont le fardeau d'abandon de sa mère l'a empêchée depuis toujours de ressentir la colère.
"Au contraire, elle se sent coupable de toutes les tensions qui l'entourent et sa seule préoccupation est d'aider les autres". Une vraie sainte!
Mais nul ne peut échapper à son histoire, et Norah (Marie Kremer) se voit transformée, basculée, au moment où l'existence de sa mère lui est rappelée. La vie lui donne la chance d'affronter ce qu'elle a toujours voulu (se) cacher. Va-t-elle la prendre?
Geneviève Mersch est une drôle de dame, qui aime entrer dans les profondeurs de l'âme humaine, mais qui ne perd jamais son sens de l'humour.
Cette luxembourgeoise proche de la Belgique, non seulement par sa formation (elle a étudié la réalisation à l'IAD, aux côtés de Philippe Blasband, Frédéric Fonteyne et Pierre-Paul Renders, une vrai bande de copains encore et toujours soudée contrairement à ce que l'on pourrait attendre du milieu artistique), mais également proche de l'humour belge; la dérision sans concession.
Le DVD a un avantage évident, c'est qu'il permet de voir encore plus sans devoir chercher ! Tout est là, à portée de main!
Sur celui-ci, distribué par Twin Pics, on y trouve, bande annonce, entrevue croisée avec la réalisatrice et la comédienne, mais aussi deux courts métrages de Geneviève Mersch; Verrouillage central et le cocasse Pont Rouge, un documentaire de 21 minutes sur le pont des suicides grand-ducal et ses conséquences sur la toiture des riverains!

DVD édité par Artémis Production, distribué par Twin Pics.

commentaires propulsé par Disqus