Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
avril 2009
02/04/2009
 

Jan Bucquoy illustrated.

Jan Bucquoy s’en va. C’est terrible, mais c’est comme ça. Tournant le dos à une Belgique qui n’en finit pas de se déconstruire jusqu’à l’absurde de son point final, il a choisi l’exil sans le royaume, emportant avec lui cette certitude que l’esprit belge est exportable.

Salut en de kost

yellow now jan bucquoy

Avant que vogue la galère et que tremblent, ailleurs, les garants de l’ordre établi et autres ganaches du pouvoir, Jan Bucquoy fait le point grâce à la complicité de la galerie 100 titres qui lui consacre une rétrospective portant sur quarante années d’iconoclaste subversion.
De 1968 à 2009, de l’année érotique à l’année du rat, cette rétrospective nous montre que Jan Bucquoy, en développant une stratégie du scandale et de la provocation, en faisant feu de toutes les audaces artistiques, a mis en place une idée de la révolution qui n’a rien d’une plaisanterie.
Hélas, une rétrospective n’a qu’un temps, et c’est ici pour notre plus grand plaisir que Yellow Now entre en scène et s’associant à 100 titres : Jan Bucquoy complote avec eux un livre formidable, beau et dingue à la fois, Jan Bucquoy illustrated.
Reprenant le principe de la rétrospective, Jan Bucquoy illustrated mélange, avec un sens du rythme qui fait mouche, documents iconographiques, récits autobiographiques et prise de position artistico politique. De happenings en détournements, de scénarios de bandes dessinées en collages explosifs, de textes de théâtre en films cultes, du musée du slip à celui de la femme, la méthode Bucquoy prend forme et ne laisse jamais indifférent. Car si le livre permet de se rendre compte combien est joyeuse l’œuvre de Bucquoy, ce qui en organise la structure relève d’une pensée critique dont la cohérence et la rigueur se cachent trop souvent sous des allures de farces potaches.
À lire Jan Bucquoy illustrated, à découvrir ce qui relie ses toiles à ses films, ceux-ci à ses collages et ceux-là à ses déclarations scandaleuses, se découvre une volonté de foutre le bordel d’une rare intelligence, d’une rare pertinence. Et ce qui se développe au cours de ces quarante années où Jan Bucquoy a malmené, jusqu’à les pourfendre, les arcanes d’une bêtise tricolore et démocratique s’apparente plus à un manuel pratique de « comment ne pas succomber au désespoir en rendant coup pour coup » qu’à une démarche qui se résumerait à n’être qu’artistique.
Livre important, livre à lire en toute circonstance, livre à mettre en pratique dès le lever du lit et jusqu’au plus profond des draps, Jan Bucquoy illustrated s’accompagne d’un DVD sur lequel figure l’émission Hep Taxi de la RTBF consacrée à Jan Bucquoy. Un petit plus, pas désagréable du tout.


Jan Bucquoy illustrated ed. 100 titres et Yellow Now / Côté arts

commentaires propulsé par Disqus