Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Mots-clés : sortie en DVD, France, femme,
 

Jeune et Jolie de François Ozon

Ballade en demi-teinte

jaquette dvd Jeune et jolie de François OzonToujours titillé par l'envie d'aborder des sujets provocants ou subversifs, Ozon trace ici le parcours d'une adolescente qui (re)découvre, après une perte de virginité estivale, le désir et la sexualité à travers des rencontres sexuelles tarifées. De la prostitution donc. Ozon fait tout pour ne pas aborder ce sujet dans sa dimension sociale ou romantique, mais il en fait quand même le sujet central d'un film opaque où les questions morales s'échappent pour laisser place à une ballade indécise, souvent ennuyeuse. La jeune Isabelle/Léa n'exprimera réellement aucune motivation et restera une inconnue pour ses proches. Une femme qui a peut-être, à travers ces rencontres, simplement désiré qu'on la regarde.
Le film, dans ses parties les plus réussies, atteint à une certaine forme de fantastique, une étrangeté qui finit par coller à la peau du récit que le cinéaste avait atteint, avec plus de force, avec le stupéfiant Ricky. Et à force de forcer le mystère, il perd en émotion et finit par se détourner du spectateur. Le réalisateur parvient cependant à insuffler de la vie dans cette histoire, finalement assez distante, grâce aux scènes familiales, aux personnages secondaires à qui il offre une épaisseur et particulièrement à celui du jeune frère d'Isabelle, très bien écrit, et dont il capte, avec justesse, les découvertes de la puberté.
Enfin, Ozon reste un directeur d'acteurs et surtout d'actrices talentueux. Dans Jeune et Jolie, outre la révélation évidente de Marine Vacht, on retrouve une Géraldine Pailhas généreuse ainsi qu'une troublante Charlotte Rampling qu'Ozon avait déjà magnifiquement dirigée dans Sous le sable. 
Edité par Cinéart.

commentaires propulsé par Disqus