Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
10/04/2009
 

L'art et culture, les meilleurs antidépresseurs contre une société malade?

 

Le rendez-vous annuel des professionnels du cinéma autour de la Ministre de la Culture et de l'Audiovisuel, du Secrétaire Général de la Communauté française et des Présidents des commissions de sélection avait un air de fin de règne et de fermeture de guillemets. Ce qui se devait être l'habituel carrousel aux chiffres « reflétant la bonne santé de notre industrie cinématographique, tout en ne sous-estimant pas les efforts restant à fournir quant à ... », s'est rapidement transformé en un salut mutuel entre l'auditoire composé de professionnels du 7ème art et la Ministre sortante Fadila Laanan, présidant son dernier Bilan de la production, diffusion et promotion. L'assemblée a été surprise par la tournure des événements, ne s'imaginant pas que celle qui a dû essuyer à ses débuts scepticisme, crainte et critiques clôturerait ses cinq années consécutives de mandat par une ovation chaleureuse venant de ces artistes contestataires du pouvoir par définition. L'émotion était vive et palpable comme dans une belle scène finale où l'espoir est à nouveau permis!
Nous pouvions craindre que les doutes qui nous ont frappés lors des rebondissements financiers et politiques désastreux de cet hiver pouvaient avoir raison de l'optimisme créateur mais c'était sans compter sur la capacité de renouveau que porte en soi la passion de la création.

Le cinéma est une industrie tributaire du contexte économique, mais il est aussi et peut-être surtout un moyen d'expression, de réflexion et de représentation.
A l'instar des artistes et professionnels à qui nous donnons la parole dans ce numéro de webzine, le désir vital restera plus fort que l'abattement et le besoin d'expression plus fort que les difficultés de création.

commentaires propulsé par Disqus