Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/12/2003
Mots-clés : critique de cinéma,
 

L'Assurance Vie de Jacques Deglas

Un homme, Lucien Hort assureur, traverse la cité administrative d'un pas rapide. Le vent lui arrache son chapeau de la tête pour le déposer un peu plus loin dans les mains de Désiré. Lucien veut récupérer rapidement son couvre-chef. Un policier s'en mêle mais Lucien meurt soudainement d'une crise cardiaque. Profitant de l'inattention du policier, Désiré file avec le chapeau ainsi que la mallette du malheureux assureur.
L'acteur Jacques Deglas passe pour la première fois derrière la caméra pour nous conter une petite fable sur les assurances, généralement utiles lorsqu'il est trop tard pour celui qui les souscrit, mais qui peuvent rapporter gros aux veuves éplorées noyant leur chagrin dans les bulles de champagne. Jacques Deglas a choisi le mode burlesque pour nous emmener au gré des péripéties de son personnage muet, Désiré, tentant d'échapper à un policier malhabile et entêté. Sur son passage, il engendre situations cocasses et accidents alors qu'il est le véhicule de l'assurance, le garant du degré de risque zéro.
Ce film, qui bénéficie de la participation de Yolande Moreau en veuve prompte à bénéficier de l'assurance vie de son défunt, et pas très regretté mari, interprété par Pierre Lekeux, dont le cadavre encore chaud se fait dépouiller jusqu'à le laisser quasi-nu, se déroule comme une suite de gags burlesques auxquels il manque toutefois le côté excessif et parodique pour déchaîner l'hilarité parmi les spectateurs. De bonnes idées pour une première réalisation qui laisse l'espoir de les voir exploitées jusqu'au bout dans une oeuvre future.

commentaires propulsé par Disqus