Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Septembre 2010
13/09/2010
 

L'Oeuvre au noir d'André Delvaux

L'oeuvre au noirLe dernier film d'André Delvaux, l'Oeuvre au noir s'inspire du roman au titre éponyme de Marguerite Yourcernar. Une adaptation ? Pas vraiment. Comme l'écrit Adolphe Nysenholc, plutôt une alchimie de l'adaptation. « L'oeuvre au noir, rappelle Marguerite Yourcenar, serait la phase la plus subtile du grand oeuvre, expression qui désigne la transmutation des métaux en or, ou symboliquement, la sublimation du corps en esprit. Or, du roman au film, il y a une purification par étapes successives, comme dans l'opération alchimique, jusqu'à la quintessence du contenu » (in livret du DVD)
Pour éviter une chronologie linéaire (l'ensemble de la vie de Zénon : jeune, mûr et vieux) le réalisateur démarre par l'arrivée à Bruges, la Venise du nord, de Zénon revenu, à la fin de sa vie, revisiter le pays de son enfance qu'il a quitté pour parcourir l'Europe. Lors d'une lettre d'André Delvaux à Marguerite Yourcenar, le réalisateur raconte le projet du film : « Un homme traqué, recherché depuis des années dans les régions immenses contrôlées par l'orthodoxie religieuse et politique, revient au pays natal de Bruges poussé par d'obscures raisons et sous un faux nom.
Il erre en Europe depuis quelque vingt ans, et peut se croire oublié. Petit à petit, morceau par morceau, au gré des rencontres et des hasards, va se reconstituer dans la mémoire des autres le puzzle de son existence et de ses idées. Cela fait de lui un homme à brûler. Il s'appelle Zénon ».
La sortie du film d'André Delvaux en DVD est un événement que nous devons surtout à la volonté de Catherine Delvaux, sa fille, et de la jeune maison de production et de diffusion La Vie est Belle Films Associés. L'Oeuvre au noir nous est présenté en version remastérisée dans un coffret qui nous offre, en supplément, un entretien avec Charlie Van Damme, le chef opérateur du film (mené par Dorian Daill, responsable de la section DVD de La Vie est Belle). Charlie Van Damme nous signale que « le personnage de Zénon a beaucoup intéressé André Delvaux, ainsi que ce combat pour la quête de la vérité. Je pense que son film est un testament philosophique contre l'obscurantisme, contre le totalitarisme, contre le rejet de l'autre, contre les dogmatismes... Le réquisitoire du procureur est une traduction paraît-il, mot à mot, des paroles du leader iranien Khomeiny. Ces paroles sont universelles en ce qui concerne la tyrannie et l'obscurantisme ».
Autre supplément que nous avions découvert lors de la parution du coffret Rendez-vous à Bray, le petit film magistral d'André Delvaux sur la composition de la peinture de Dieric Bouts, Met Dieric Bout, re-magistral.
Un livret permet au lecteur-spectateur une double compréhension de l'oeuvre littéraire et cinématographique de l'Oeuvre au noir : le film n'étant pas une copie conforme du roman, mais s'en inspirant. On perçoit la difficulté non pas à adapter, mais à re-créer un texte écrit en un récit filmique. Le style et l'approche du sujet chez l'écrivain s'approchent rarement et souvent jamais de la manière du cinéaste de les porter en images, en plans, en séquences. Dès lors, une relation complexe s'installe entre André Delvaux et Marguerite Yourcenar. Celle-ci n'avait guère apprécié l'adaptation de Coup de Grâce par Volker Schlondorff, mais n'hésite pas à encourager Delvaux à ne prendre qu'une partie de son livre (cf l'intégralité de la correspondance Yourcenar-Delvaux).Un texte d'Adolphe Nyshenolc très détaillé, et un autre de Frédéric Sojcher nous signalent la quête existentielle d'un cinéaste issu d'un petit pays tiraillé par les grandes puissances européennes.
Bref, un très beau travail, sur un film d'une actualité plus brûlante. André Delvaux : « Plutôt que de sauver les meubles, il faut tenir le coup, croire au courage personnel et à certaines valeurs élémentaires. Je ne suis pas désabusé. Zénon, c'est nous. »


Le DVD est diffusé notamment par CIDMY (Centre international de Documentation Marguerite Yourcenar) asbl.
L'Oeuvre au noir d'André Delvaux, édité par La vie est belle diffusion et diffusé par CIDMY, www.cidmy.be, tel; 32 (0)2 502 74 75 – info@cidmy.be

 

commentaires propulsé par Disqus