Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/2003
Mots-clés : critique de cinéma,
 

La croisade des légumes de Michel Bertiaux

Mon pote âgé versus maître Verger

 Vous vous souvenez peut-être de La relaxation des légumes de Marc Bruynbroek-Lautal. Un court métrage d'animation où de jolis légumes colorés exécutaient, sur un fond de cosmos très new age, des exercices de yoga de manière de plus en plus impertinente et indisciplinée. Michel Bertiaux, qui était déjà de cette aventure-là, en reprend une partie des idées et de l'esthétique pour sa Croisade des légumes. Voici donc l'histoire de la guerre entreprise par le duc Godefroy l'artichaut et son armée potagère, pour délivrer les tomates, otages du peuple des fruits. Hélas, la croisade tourne mal. Trahis par les maïs transgéniques, les troupes de Godefroy se débandent, les petits pois se font rouler et les carottes sont cuites. Quant aux tomates, les fruits leur réservent une arme secrète de destruction massive qui les transforme en purée. Heureusement, l'intervention de la Reine Claude (qui est bonne figue) permettra d'éviter le pire.
L'objectif, vous l'aurez compris, est essentiellement ludique. Michel Bertiaux et ses comparses s'amusent comme des galopins à manipuler carottes, navets, bananes (duo hilarant de bananes "shérif") et pruneaux, à leur donner des voix aux accents prononcés, à organiser de grandes batailles sur un fond de cosmos qui, cette fois, fait très Star Wars. L'exercice est loin d'être aussi évident qu'il paraît, néanmoins, le clin d'oeil de ces grands gamins à leurs spectateurs est constant, et l'on se prend soi-même au jeu, potaches complices de ces facéties légumières. Et vous alors, vous êtes salade ou macédoine?

commentaires propulsé par Disqus