Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/05/1998
 

La Tendresse sur pattes de Sandrine Willems

Projetté à Ugc de Brouckère, Le Mur d'Alain Berliner fait partie d'une collection internationale de dix films sur le thème de L'an 2000 vu par..., coproduits par ARTE et Haut et Court et qui ont été présentés le 18 mai au Festival de Cannes. Hier, nous vous avons parlé du film lors de son tournage, aujourd'hui nous vous le présentons avant sa diffusion prochaine sur ARTE et en salles (distribution Cinélibre). La Tendresse sur pattes, court métrage de Sandrine Willems était projetté en avant-première lors de la même séance.
La Tendresse sur pattes de Sandrine WillemsSandrine Willems aime son chien Balthazar. Triste et lasse de lui parler autant sans jamais avoir droit à un retour, elle lui donne la parole et lui dédie La Tendresse sur pattes, un court métrage mignon et attachant comme un clebs, que les pensées canines traversent de part en part. Alors voilà.. Boule de poils décide de se faire adopter par une jeune femme qu'il semble espionner depuis quelques jours. "Albertine, c'est donc ainsi qu'elle s'appelle ! Comment lui faire comprendre que je serai son Albert !" Têtue comme un âne, la bébette parvient à s'immiscer dans la vie de la Belle qui vient de claquer la porte de son sale boulot. Et la romance commence alors, douce, en couleurs... Le plein de tendresse et de bisous bien léchés. Exit ensuite le sinistre amant: jaloux, Albert ne supporte pas les mauvaises manières de ce goujat. Enfin, moins drôle : "c'est l'appartement ou le chien !" Déambulant dans une décharge, Albert fait découvrir à son amoureuse les joies de la nature et de la liberté retrouvée. "Mais la chair est faible", admet Albert, frétillant de la queue, lorsque lors de leur première nuit sous un pont passe une petite chienne errante... A son tour reléguée au noir et blanc, la jeune fille perdue sans collier promène sa détresse le long des rues et des cages de chenils. Hymne à l'amour, le conte de fées ne pouvait toutefois s'achever sur ces barreaux gris : la joie des retrouvailles les ramène aux couleurs vives, aux verts gorgés d'eau d'une nature luxuriante, là où, allongés pour une sieste hédoniste, ils se jurent et se promettent...

La Tendresse sur pattes : Scén. et Réal. : Sandrine Willems, Image : Ella Van den Hove, Son : Jean-Jacques Quinet, Montage : Pia Dumont, Interprétation : Ariane Séguillon, et la voix de Pierre Arditi
Prod. : Les Pierides, avec l'aide du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel de la Communauté française de Belgique.

commentaires propulsé par Disqus