Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
08/04/2010
 

Le cinéma Arenberg

L’Arenberg avait besoin d’un coup de jeune. Lola est bien placée pour le savoir, elle y a fait son stage. Quand les responsables lui ont proposé de prendre en main le projet de création d’un ciné-club, elle a accepté de suite.
« L'équipe m'a fait part de son souhait de faciliter l'accès des jeunes au lieu (hors cadre scolaire), et avec une préoccupation plus large : favoriser l'accès à un autre cinéma que celui proposé par les écrans de pure consommation ».
Le premier appel fut alors lancé :
- Recherchons jeunes, entre 15 et 25 ans, intéressés par le cinéma pour la création d’un ciné-club à l’Arenberg.
Des affiches avaient été placées dans Bruxelles, sans grand résultat.
« Ce premier « échec » ne nous a pas décontenancés, et nous avons refait un bon coup de pub. À la deuxième réunion, on s’est retrouvé à une petite dizaine, et le noyau s’est formé. Le groupe est ouvert à tout le monde. Il n’y a pas de CV à donner, juste une motivation et un intérêt à montrer. »

L’idée, c’est de programmer une séance de cinéma par mois, destinée aux jeunes.
« Ce qui est vraiment bien, c’est le dynamisme et la volonté. On est parti dans l’idée de faire des thématiques. Après plusieurs propositions, on a voulu se baser sur quelque chose de dynamique et d’intéressant et on a choisi de faire la programmation sur le thème de la jeunesse. On ne voulait pas mettre un film commercial, mais un film d’auteur. Plusieurs titres sont sortis, comme Orange mécanique ou Mary and Max. Notre système de sélection est démocratique, et chacun donne son avis. Aucune décision n’est prise sans que tout le monde ne soit d’accord. Finalement, il s’est avéré que Cinéart distribuait un film, et que l’avant-première devant se faire à l’Arenberg. L’occasion nous a été donnée de profiter de cette avant-première pour lancer notre ciné-club. Le film nous plaisait, et on se sentait concerné. Le 5 mai, ce sera donc notre premier événement avec l’avant-première du filmUnmade Beds, d'Alexis Dos Santos.

Axel veut retrouver son père disparu depuis longtemps et découvre son passé. Vera, qui tente de surmonter son présent chagrin d'amour, préférerait oublier le sien. Leurs histoires s'entremêlent dans le quartier londonien branché d'East End. Axel ayant appris que son père travaillait comme agent immobilier, il va le voir et se fait passer pour un étudiant qui cherche un studio à louer. Face aux conflits qui s'amorcent, il disparaît dans le milieu des clubs londoniens et emménage dans une pièce faisant partie d'un entrepôt désaffecté. C'est là qu'il rencontre Vera qui se lance tout juste dans une romance avec un étranger. Afin de se protéger contre tout autre chagrin d'amour, elle tient au respect strict et mutuel de l'anonymat dans cette nouvelle liaison. Cela ne fonctionne pas comme prévu car elle tombe vraiment amoureuse de l'étranger et se retrouve elle-même prise au piège de ses mesures de précaution.
Que restera-t-il du frisson de leur rencontre si elle commence à avoir des échanges personnels avec son amant sans nom ? Bien qu'ils vivent dans le même loft et que leurs histoires s'entrecroisent sans cesse, Axel et Vera ne se rencontrent jamais personnellement.
Qu’ils nous proposent de faire une avant-première pour commencer, c’est plutôt pas mal… C’est notre premier événement, on n’a pas encore commencé les projections, c’est vraiment le début du début, le lancement, on a de quoi être content ! 

Voilà donc le ciné-club, aujourd’hui renommé Ziné Glüb, parti dans la réalisation de l’affiche - faite maison, attention - et la mise en place de l’événement. Ensemble, ils se débrouillent pour dépenser le moins d’argent possible tout en faisant du bon travail.

« Il n’y a pas un grand besoin d’argent. Pour tout ce qu’on fait, on essaye de trouver des bons plans à gauche à droite, pour que ça nous revienne à rien, ou presque… Puis, on essaye de trouver des sponsors. »

C’est officiel : L’Arenberg se voit offrir une seconde jeunesse avec la mise en place d’une équipe qui se donne à fond afin d’offrir la possibilité à d’autres de découvrir le cinéma indépendant. Une fois par mois, un événement sera proposé. Que ce soit des séances sur différents thèmes, des animations, des concerts, des soirées, des débats, des avant-premières ou des coups de cœur, ils espèrent que chacun pourra y trouver son bonheur et mettent tout en place pour y arriver.

La première soirée du Ziné Glüb aura donc lieu le 5 mai 2010 à 19h.
Au programme : Unmade Beds, d'Alexis Dos Santos + ExtrazZz (Surprise), le tout, à un prix bien plus qu’accessible (5,40€ + une boisson offerte).
http://www.arenberg.be/fr/22/UN-NOUVEAU-CINE-CLUB

http://www.indiemoviesonline.com/unmade-beds/

commentaires propulsé par Disqus