Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Le Colocateur de Nicolas Monfort

Le Colocateur, film dessiné
Illustration de Gwendoline Clossais

Petites roues de bagage à roulettes (forcément) roulant sur le trottoir dans un état de recherche, gauche droite, puis s’arrêtent. Petit coup de sonnette, une porte qui s’ouvre avec l’accueil glacial de la fille qui attend et qui n’en peut juste plus d’attendre celle qui sonnait en retard.

C’est une histoire comme on en voit de plus en plus à Bruxelles et ailleurs, où les loyers frôlent l’indécence. On se rassemble à plusieurs pour rendre le coût du logement abordable. Et si on quitte son nid pour quelque temps, on essaie de trouver l’oiseau qui nous remplacera.

Bon, ici ce n’est pas l’auberge espagnole et s’en est presque d’autant plus stressant que lorsqu’on débarque, jeune femme de surcroît, dans un lieu inconnu, tout imprévu, sous forme notamment d’un élément masculin, perturbe quelque peu. Et quand l’exiguïté des lieux ramène la cohabitation à partager les nuitées dans la même pièce, ça craint tout court.

Il faut tout d’abord trouver un moyen de communiquer, d’entrer en phase avec son interlocuteur, de comprendre ses interpellations muettes et sonores et éventuellement (pour un certain confort) s’or-ga-ni-ser.
Parce qu’enfin, chacun a ses petites habitudes, ses petites marottes, comme on dit. Et si on partage même la pharmacie, il faut rester vigilant !

Thierry Zamparutti et Gwendoline Clossais
commentaires propulsé par Disqus