Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Septembre 2004
01/09/2004
 

Le Fils des frères Dardenne

Olivier Gourmet dans Le Fils des Dardenne

Le film le plus abouti de Jean-Pierre et Luc Dardenne. Très bressonien, tourné caméra à l'épaule comme les deux précédents, La Promesse et Rosetta. Le film où dominent les plans serrés et les gros plans nous place au coeur du dilemme d'un homme qui ayant perdu son fils est confronté au problème de la transmission de son savoir de menuisier. Pourra-t-il, en effectuant le travail du deuil, devenir un passeur entre les générations ou au contraire cherchera-t-il à se venger du destin qui l'a accablé d'une des pires choses que l'on puisse vivre, la mort de son propre enfant. Film superbe qui, s'il a été quelque peu boudé par les francophones a fait, comme de juste, un tabac à l'étranger. C'est donc une seconde chance que vous offre la deux/FTBF. Saisissez-là. Toutes les soirées en télé ne sont pas aussi riches.
Le travail des interprètes est saisissant. Le Festival International du film de Cannes ne s'y est pas trompé en accordant un prix d'interprétation à Olivier Gourmet. Les frères Dardenne éprouvent le monde dans toute son opacité et réussissent à faire exister la part d'humanité de l'autre.

commentaires propulsé par Disqus