Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
mai 2008

Vidéo

Entrevue

Critique

Sortie DVD

Arrêt sur image

Dossier

Evénements

Film dessiné

Hommage

Publication

01/05/2008
 

Le Mariage de Tuya

le mariage de TuyaLe Mariage de Tuya, du réalisateur chinois Wang Quan An, relate l'histoire d'une femme Mongole et s'inscrit dans la dure réalité de cette région de la Chine en pleine désagrégation culturelle. Très beau film qui donne place à des sentiments universels comme l'amour, la loyauté et la solidarité. Basé sur une histoire vraie, une femme, acculée par la nécessité, décide de divorcer pour se remarier à condition que le futur mari accepte son premier époux handicapé. 
Comme le souligne le réalisateur, il s'agit d'une question de morale. Que Tuya se sacrifie en se remariant pour aider sa famille est tout à son honneur, mais si elle tombe amoureuse de son nouveau mari, il s'agit alors de réaliser son propre bonheur, ce qui serait tout à fait inacceptable pour elle et pour les autres ! Le fait divers sur lequel est basé ce long métrage primé à Berlin, ne se déroulait pas en Mongolie. Wang Quan An a choisi de l'inscrire dans cette région aride de la Chine condamnée à se dépeupler, accélérant la disparition de la culture mongole. 
Mais toute la Chine est en pleine mutation : "La pollution et le changement si rapide de la Chine sont inquiétants. Environ 60% des Chinois sont bergers. La vie des Mongols est rude, mais elle est entrain de disparaître, avec la croissance de l'économie chinoise. Les Mongols que nous avons filmés devaient quitter la région car elle était polluée et les champs avaient disparus. Le gouvernement les a placés en ville. Après cet exode, leur mode de vie mongol a disparu. S'ils quittent leur campagne, leur musique, les traditions, la culture mongole disparaîtra." 

C'est dans ces mêmes bonus que l'on apprend que les références cinématographiques actuelles du réalisateur sont ... les frères Dardenne!
"J'adore leurs films. Avant de commencer le tournage du Mariage de Tuya, j'ai regardé Rosetta et l'Enfant. Quand on compare les films chinois aux films belges, on remarque que le cinéma chinois doit apprendre à être plus réaliste et plus objectif !"  Yu Nan, l'actrice, a regardé plusieurs fois Rosetta avant le tournage. Elle était fascinée par la capacité d'Emilie Dequenne à "jouer comme dans la vraie vie"!

"Tourner en Mongolie a été un véritable challenge à cause du froid. J'ai dû apprendre à monter à cheval et à chameau, travailler avec des acteurs amateurs". Le film est tourné dans la montagne où logeait toute l'équipe, isolée de tout. "Je voulais être vraiment Mongol. Tous les autres acteurs sont Mongols, ils m'ont appris comment parler, comment me comporter. Je les observais pour apprendre leurs expressions faciales."

Le Mariage de Tuya, de Wang Quan An, Ours d'Or au 57ème Festival de Berlin, 92', 2006. Edition Cinéart, distribution Twin Pics.

commentaires propulsé par Disqus