Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
10/05/2017
 

Le Scénariste

Le Scénariste

Illustration : Gwendoline Clossais

 

Un jeune garçon à la chevelure rousse et une truite ne suffisent décidément pas à séduire un producteur qui rechigne à se lancer dans l'aventure d'un projet de film que lui apporte son auteur pour la xième fois. Consterné, épuisé, le réalisateur écoute, ébahi, les nouvelles recommandations de son producteur et, surtout, son idée de recourir à un scénariste de renom, une bête d'écriture dans le milieu. On imagine fort bien le travail et on repense, pour ceux à qui ceci parle, à des souvenirs vécus ou à des anecdotes entendues. Un scénario est une base de travail qui végète dans la tête de son auteur et il est également ce qui servira à convaincre les « généreuses » commissions qui en permettront la transposition en film. Pour l'auteur, c'est le projet de sa vie. Pour sa femme, c'est l'impossibilité de tourner en rond, c'est l'impatience, c'est le trop-plein. On voit cela dans certains génériques : « Je remercie ma chère et tendre moitié de m'avoir soutenu / supporté / entretenu... », au masculin pour les réalisatrices.
Quand le co-scénariste débarque, il en est à l'année zéro du projet et la temporalité de son investissement n'est pas nécessairement en phase avec celle du réalisateur. Il doit s'imprégner de l'univers de ce dernier, comprendre ce qui est le moteur de son écriture, la psychologie de ses personnages et puis donner de soi. Le co-scénariste sacrifie tout de même une partie de son art de vivre pour se mettre au service de l'auteur. Evidemment, cela s'inscrit dans le cadre d'un échange constructif qu'on espère le plus équilibré possible. Cela suppose de savoir à qui on a à faire de part et d'autre.


Thierry Zamparutti

 

commentaires propulsé par Disqus