Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/11/2002
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Le Troisième Oeil de Christophe Fraipont

 Peut on changer notre destinée ? Guider, suivant son propre rythme, les mouvements de notre histoire ? Peut on transformer la manière dont nous avons été façonné par notre héritage familial et social ? Le Troisième Oeil, le premier long métrage de Christophe Fraipont, nous apporte un début de réponse.Il nous raconte le parcours de deux jeunes qui vont se croiser et unir leur histoire.
Michaël a 19 ans. Il est emprisonné pour un délit mineur. A l'occasion de l'enterrement de sa mère, il se fait la belle. Il veut retrouver son père qu'il n'a jamais connu. Malika est une jeune maghrébine qui veut se détacher de sa famille, et de ses traditions trop lourdes à porter pour apaiser sa soif de liberté.
Ce sont deux jeunes adultes en fuite, à la recherche de leur propre destinée, ils veulent s'éloigner du passé, des personnes et des situations qui les empêchent d'être libre.
Michaël doit affronter un père qu'il n'a jamais connu et qui ne lui a pas permis de se construire en lui montrant le chemin. Un père qui a son tour est obligé de regarder en arrière et à accepter ses propres échecs, pris d'un remords (un peu) tardif, il décide d'aider son fils.
Malika, quant à elle, s'oppose à sa mère qui lui a transmis, comme un poids difficile à gérer, le don du troisième oeil. Toutes deux ont le pouvoir de visualiser les événements à venir. Mais peuvent-elles pour autant transformer les destinées ?
 Jérémie Renier, révélé par La Promesse des frères Dardenne, joue un Michaël très sensible malgré les actes de violences qu'il commet, Nozha Khouadra, interprète Malika et nous offre un personnage dur avec les autres et pourtant si fragile à l'intérieur. On avait pu la découvrir pour la première fois en 1990 au Festival de Namur dans Cheb, de Rachid Boucharef, et plus récemment dans A mort la mort de Romain Goupil en 1998. A deux, avec leur même envie de liberté et avec la force de l'amour qui les unit, rien n'est impossible. Car la liberté se conquiert mais est difficile à obtenir.
Le passé est toujours présent et il est malaisé d'y échapper. Dés lors, pour se libérer des contraintes que les autres leur ont imposées, il n'y a parfois pas d'autres solutions que de fuir pour essayer de construire leur propre avenir. C'est ce qu'ils veulent tenter. Vont-ils réussir ?
Avec Le Troisième Oeil, Christophe Fraipont pousse le spectateur à s'interroger sur sa propre recherche de liberté et de se demander s'il maîtrise vraiment son destin. Le film nous amenant à réfléchir à la vie quotidienne que nous n'avons peut être pas choisie.

commentaires propulsé par Disqus