Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
Webzine
Octobre 1998
01/10/1998
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Les Baltus au cirque de Stéphane Aubier

Les Baltus au cirque
Les Baltus au cirque de Stéphane AubierPour son neuvième film d'animation, Les Baltus au cirque, Stéphane Aubier s'est à nouveau adjoint la collaboration de Vincent Patar. Des films d'animation primés dans tous les grands festivals approchant différentes techniques dont le premier remonte à ... 1988. Les années passent mais impossible d'oublier Saint Nicolas chez les Baltus ou encore les épisodes délirants de Pic Pic André Shoow. Percutant de face les habitudes et les traditions, Patar et Aubier décident de doubler leurs héros dans le wallon verviétois le plus cru et leur font adopter des attitudes toujours plus rockn'roll tandis que la bière coule à flot à la moindre occasion. L'animation des Baltus au Cirque est réalisée à partir de papiers découpés dans des illustrés comme dans le premier épisode et cette fois les Baltus sont de retour pour une sortie familiale au cirque. Le père, la mère et leurs deux enfants vivent le bonheur parfait dans leur pavillon - jardin, belle voiture - quand passe un cirque ambulant. Notre famille idéale décide de s'y rendre et entre donc sous le chapiteau où un clown leur présente une série de numéros bien débiles. Combien de temps vont-ils tenir ? La suite du spectacle sur écran. Critiquant toujours avec autant de cruauté les codes de nos existences petites bourgeoises, Patar et Aubier auraient vite pu s'engager vers un travail uniquement destiné aux adultes. Ils ont fait le choix, heureux, de rester d'une accessibilité directe comme Tex Avery avec qui ils partagent le goût de la démesure des situations, une violence hilarante et une large exploitation des expressions et des bruitages.

Les Baltus au cirque : 6'40''
Réal. & Scén. : Stéphane Aubier. Voix : Benoît Poelvoorde, Stéphane Aubier, Vincent Patar, Valérie, Bouli. Mus. : Jaky Lambert, Léon Krins, Dr Olive. Prod. : Pic Pic André Productions.

commentaires propulsé par Disqus