Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
05/12/2006
 

Les cinquante ans de La Médiathèque

Le 14 novembre dernier, La Médiathèque de la Communauté française de Belgique organisait un concert anniversaire, dans la grande salle du Palais des Beaux-Arts, là même où, cinquante ans plus tôt, fut célébrée sa naissance. Divisé en deux parties (musique contemporaine puis chanson française et pop à la sauce jazz) encadré des discours de rigueur, ce concert était l’occasion de se souvenir de la place prise par cette plate-forme de découverte dans notre vie culturelle, mais aussi de se questionner sur l’avenir, l’essoufflement étant patent depuis le développement à grande échelle du téléchargement, de musique, mais aussi de films.
Il n’y eu cependant que la ministre Laanan pour rappeler ce soir-là que La Médiathèque nous loue aussi du cinéma, et une collection bien plus variée que les vidéoclubs classiques, (même en ce qui concerne les films étrangers, et bien sûr, ceux issus de notre production nationale, dont les titres au catalogue se sont multipliés ces derniers temps, au point d’être désormais regroupés dans leur propre section).
L’avenir donc, ça pourrait être le téléchargement, dans lequel La Médiathèque s’avance désormais, à pas prudents. C’est tout de même quelques 40.000 titres qui sont déjà disponibles sur son site, mais dans une sélection dominée par la musique du monde. Des sites de téléchargement légal de films existent déjà, et on sait que les majors américaines planchent sur de telles alternatives à l’exploitation en salle.
Pourrait-on imaginer un jour, avant le centenaire de l'asbl, le catalogue cinéma de La Médiathèque accessible en ligne ? A l’occasion de ce cinquantième anniversaire, une brochure a été éditée reprenant, en outre, cinquante entretiens, menés par votre serviteur, avec cinquante membres des centres de prêts. On y retrouve des anonymes et des personnalités, dont certaines du monde du cinéma comme Marion Hänsel ou les frères Dardenne. Tous évoquent leurs souvenirs des lieux et des années passées, et leur attachement à la politique d’accès démocratique à la culture que représente encore la vénérable institution.

 

 

commentaires propulsé par Disqus