Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
 

Le testament amoureux de Nel

Les histoires d'amour finissent mal, en général

Depuis qu'André Dartevelle a quitté son travail de journaliste auprès de la RTBF en 2004, sa passion de cinéaste s'est enfin déployée. Son premier film « indépendant », Leni, la vie après la mort, est un recueil de témoignages de survivants des bombardements américains dans la région de Bastogne. Pour atteindre l'armée allemande disséminée dans les forêts ardennaises, l'aviation américaine n'avait pas hésité à bombarder massivement la région, touchant, sur son passage, des villages entiers.
André Dartevelle vient de signer un documentaire produit par Halolalune Production, dans lequel il allie images d'archives, lettres et photographies pour ressusciter une passion éteinte avec la mort des amoureux.

Le peintre et sculpteur Rik Wouters et Nel, son modèle qui devint son amoureuse et sa muse, n'ont eu que quelques années de vie commune pour savourer leur idylle. Rik, mort prématurément à l'âge de 34 ans en 1916, laissa dans l'âme de Nel une telle douceur qui l'accompagna jusqu'à la fin de sa vie. Un sujet d'une beauté et d'une force qui aurait pu teinter d'une couleur mélodramatique le récit mais piège dans lequel le réalisateur expérimenté qu'est André Dartevelle n'est pas tombé. Le Testament amoureux de Nel, est le portrait d'une femme qui s'est battue pour défendre l'œuvre que lui laissa pour seul réconfort celui qu'elle aima tant, «contre les faussaires et les requins de l'art».

commentaires propulsé par Disqus