Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/08/2001
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Les Mini-Cakes de Jan Hammenecker

Notre pays à une solide réputation de cinéastes marginaux, de frappadingues dadaïstes de la caméra bricolée, de bibis fricotins de la pelloche usée. Les Mini-Cakes est un court métrage composé de deux petits films burlesques écrits et réalisés par Jan Hammenecker (qu'on a découvert dans Max et Bobo de Frédéric Fonteyne). Deux volets donc, comme les deux personnages Cake et Cake (clones boutefeux de Laurel et Hardy), deux gugusses en kilt écossais qui se promènent dans les bois - tireli, tirela - comme de joyeux sacripants dansants. Une dame en costume avec pantalon (admirez la symétrie inversée), pardon, une elfe gracieuse s'enfuit devant les galopinades rupestres du duo mais, épuisée par la course, s'abat au pied d'un arbre. Mal lui en prend, elfie ! Pan. Cela s'appelle : Chez Dada. La seconde bande, intitulée La Rosée (admirez le jeu de mots genre Oulipo ou Lacan selon vos références), a pour sujet l'arroseur à rosée. Non ? Si, si ! L'un de nos deux cakes kiltés, siouplait, bondit avec un panier d'osier - tralali, tralala - et enlève son caleçon de dessous sa jupette écossaise. Raccord sur le second Cake qui, armé d'un arrosoir, désaltère la soif des plantes de son jardin. Surgit son compère qui lui joue le gag éculé de l'arroseur arrosé. Que croyez-vous qu'il poussa de la terre sous ce déluge d'eau ? Des déboucheurs de WC alignés comme des tulipes et servant de réserve à Noël Godin pour alimenter ses nombreuses entreprises gloupinantes et comtesse tataire, tireli tirelelalonlaine.
Tout ça est en noir et blanc surexposé à la limite du visible, muet mais avec une musique de bastringue pour nous faire croire que c'est d'époque, seul bécarre de cette facétieuse entreprise.

Les Mini-Cakes
35mm, noir et blanc, 2x 7'l
Scén. : Mireille Verboomen et Jan Hammenecker. Réal. : continue à Jan Hammenecker. Int. : Jan Hammenecker, Simon André, Mireille Verboomen. Mont. : Frédéric Fichefet. Mus.: Hans Wellens. Prod. : Artemis Productions.

commentaires propulsé par Disqus