Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/02/1998
 

Les Professionnels de Daniel Cooreman

100.000 polars au soleil
A l'arrière d'une camionnette, cinq hommes à la mine patibulaire attendent l'heure H pour passer à l'action et entreprendre le casse du siècle. Travail de professionnels soigneusement préparé ? Faudrait commencer par régler ses montres. Suivent neuf minutes trente de dialogue au hachoir au fil duquel cette apparente organisation va se désagréger comme un bloc de sable.Les Professionnels de Daniel Cooreman
Sur cette donne minimaliste, Daniel Cooreman avec Les Professionnels entend faire du vrai cinéma, au tempo soigneusement cadencé, au découpage dynamique qui s'efforce de varier au maximum le classique champ-contrechamp auquel le parti pris du film et l'exiguïté du décor condamnent quasi immanquablement. Cet hommage détourné à Quentin Tarantino, la démonstration du savoir-faire d'une équipe prouve une fois de plus qu'au cinéma, l'imagination, l'enthousiasme, l'inventivité peuvent renverser bien des obstacles et valent tout l'argent du monde. Souhaitons à Daniel Cooreman que cette carte de visite lui apporte enfin les moyens à la hauteur de son ambition et de son talent.

Les Professionnels Réal. : Daniel Cooreman. Image  : Aldo Piscina. Prod. : Alexis Films. Prix du jeune talent francophone, 4è prix du public.

commentaires propulsé par Disqus