Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
07/09/2010
 

Les seconds rôles du cinéma français : grandeur et décadence

Les seconds rôles du cinéma françaisDans les codes de notre actuelle société du spectacle, les stars, autrement dit les acteurs « bankables » - ceux qui permettent le montage d'un film parce qu'ils sont supposés être rentables -bénéficient d'une reconnaissance médiatique. Les autres acteurs constituent une sorte de « non-sujets » médiatique. Comme tous les non vainqueurs, ils sont dans la zone.
Jadis et naguère, lorsque d'autres valeurs aux codes moins rigides prévalaient, il existait de petits commerces appelés salles de cinéma de quartier qui réservaient une place de choix à des acteurs jouant dans le pavillon des seconds rôles. Ils étaient nombreux et très appréciés des spectateurs. Ce n'était pas comme certains se l'imaginent « des acteurs de complément » et, évidemment pas dans une autre zone : celle des figurants.

Comme le signale Serge Regourd, l'auteur du livre, « la qualification américaine de « character actor » paraît sémantiquement mieux fondé car centrée sur la personnalité spécifique des acteurs concernés. Acteurs dit de caractère, auxquels la qualification d' « excentriques » dans le cinéma français fait écho ».
Ouvrage de référence, Serge Regourd trace une série de portraits d'acteurs, en analysant leur carrière et les personnages qu'ils incarnent en articulant ses propos de deux façons :

1. Une approche de cinéphile, avec de multiples portraits de comédiens et de cinéastes,

2. Une approche d'essayiste, fondée sur l'analyse des politiques culturelles.

Deux façons qui entretiennent presque toujours une relation d'ignorance mutuelle. Bizarre ? Vous avez dit bizarre, comme c'est étrange !
Richement illustré, l'ouvrage permet aux lecteurs de voir ou revoir les acteurs du cinéma français depuis 1930, les acteurs d'une époque disparue avec l'arrivée de la starification, un temps où la marge était au centre. Tiens donc !
Serge Regourd, Les seconds rôles du cinéma français, grandeur et décadence, éditions Archimbaud/ Klincksieck, collection dirigée par Frédéric Sojcher (une première édition Eloge des seconds rôles, premier livre paru chez Seguier/Archimbaud, coll. Carré/ciné)

commentaires propulsé par Disqus