Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/08/2001
Mots-clés : critique de cinéma,
 

Lettres d'amour abandonnées de Sander Dirickx

Tout d'abord, au vu des premières minutes, on pourrait croire que Lettres d'amour abandonnées raconte l'histoire romantique de deux solitudes qui vont rencontrer le désir du désir de l'autre. Woufti, que nenni ! Nous y échappons, moderato cantabile ! Le film étant aussi un hommage pervers à Hitchcock (peut-il y en avoir d'autre avec Sir Alfred ?) et, singulièrement, à Fenêtre sur cour, le film-culte de la cinéphilie, puisqu'il parle de la passion du spectateur pour un écran qui lui fait découvrir le monde. Sauf que le film de Sander Dirickx est davantage une mise en abyme narrative que visuelle. Reprenons. A la suite d'une opération rondement menée par des huissiers de justice dans les coffres d'une banque, un modeste employé (François Beukelaers) découvre un paquet de vieilles lettes reliées entre elles par un élastique. Rentré chez lui, il les lit et découvre la prose passionnée d'une amoureuse écrivant à Anton, son amant, des lettres enflammées : " Furtivement, ta cuisse frôle la mienne. Je voulais te caresser mais je n'osais pas. Notre intimité fut brisée lorsque l'écran se ralluma. Fenêtre sur cour n'était pas mon choix mais peu importe. Tu as joui du film et moi de ta proximité. " Grâce à divers listings de la banque, l'employé repère la correspondante qui est une certaine Lisette. Il lui écrit une lettre, qu'il signe Anton, donnant rendez-vous à la dame. Un dimanche matin, l'employé, Anton devenu, découvrira-t-il une Amélie Poulain belge ? Non pas ! Une Lisette rivée à son siège comme Jeff (James Stewart dans Fenêtre sur cour) lui expliquant : " Anton n'existe pas. Les lettres n'ont jamais été envoyées. La seule chose qui est vraie c'est moi. " On vous laisse la fin sur votre faim d'écran. Que va faire notre Anton ? (rassurez-vous il n'essaie pas de se déguiser en Lisa-Grace Kelly). Suspense !

Lettres d'amour abandonnées

35mm, couleur, 11'
Réal. : Sander Dirickx. Image : Johan De Neve. Mont. : Gerald Moons, Sander Dirickx. Int. : François Beukelaers, Chris Lomme. Prod. : Fonds Van Vlanderen.

commentaires propulsé par Disqus