Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/08/2000
Mots-clés : portrait,
 

Mahmoud Ben Mahmoud

 Né en Tunisie, d'un père théologien amoureux des arts et lettres, lui-même fils, petit-fils et arrière petit-fils de théologien (la famille est venue de Turquie s'installer en 1710 en Tunisie). Pendant sa prime enfance, Mahmoud Ben Mahmoud passe son temps chez son voisin juif pendant que ses parents passent leur temps dans les salles obscures et dans les théâtres. Il fait ses études chez les pères blancs, passe son bac et vient à Bruxelles pour faire alternativement des études d'Histoire de l'Art et de journalisme ainsi que la réalisation à l'INSAS.
Il fait des incursions dans l'écriture sur Le Fils d'Amr est mort de Jean-Jacques Andrien et Kafr Kacem de Borhane Allaoui, avant de tourner, en 1982, Traversées, son premier long métrage. Celui-ci s'inspire d'une expérience autobiographique vécue lors d'une traversée effectué de Belgique en Grande-Bretagne, lors d'un week-end de réveillon de Noël.
Après quelques documentaires et un projet avorté, il réalise en 1992, Poussières de Diamant, un long métrage de fiction sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, qui conte la vie de la communauté italienne en Tunisie. Dans la foulée, il tourne un documentaire sur Claudia Cardinale (née en Tunisie) et sur les Russes blancs (la marine du Tzar), réfugiés en Tunisie. En 1996, à l'occasion du centenaire du cinéma, il tourne Albert Samara Chikli, personnage hors du commun qui a fondé le cinéma en Tunisie, a tourné les premières images sous-marines et aériennes, à été opérateur pour la Gaumont etc. En 1999, il tourne Les Siestes grenadines, long métrage de fiction qui sort cet été.
En ce moment, il tourne un film destiné a être diffusé sur Arte : Les Mille et Une Voix. Mahmoud Ben Mahmoud nous emmènera au Sénégal, en Turquie, en Inde et en Indonésie pour nous faire découvrir une musique largement méconnue jusqu'ici.

commentaires propulsé par Disqus