FacebookTwitter
Webzine
décembre 2006
05/12/2006
 

Média 10/10 2006

La 34ème édition de Média 10/10 a eu lieu à la Maison de la Culture de la Province de Namur du 15 au 19 novembre 2006. Au programme : du court, du court et encore du court. Sous toutes ses formes et dans tous ses états.

Media 10_10 Affiche 2006Au cœur de cette manifestation, la compétition des courts métrages belges. Un concours qui s'est ouvert voici quatre ans à la vidéo et qui réserve à ce médium une place de plus en plus large. Elle surpasse désormais l'espace réservé aux films sur pellicule (4 séances vidéo contre 3 pelloches, 29 films contre 24). Traditionnellement, Media 10/10 réserve une place importante aux films de fin d'études des différentes écoles de cinéma, et celles-ci ont de plus en plus recours à ce support, plus flexible, plus léger et surtout moins coûteux.
A côté du traditionnel court métrage de fiction, le cinéma d'animation, et surtout le cinéma documentaire, se taillent une place sans cesse croissante. Des documentaires plus nombreux, mais, si on se souvient de la bonne qualité générale des documentaires présentés l'an dernier, il nous faut, sur ce plan, quelque peu déchanter cette année. Beaucoup pêchent par manque d'originalité, que ce soit dans le choix du sujet ou de son traitement. Se pose la question de leur intérêt. Il y a heureusement de notables exception, comme Jeu de dames de Christophe Hermans, grand triomphateur de cette édition, ou Les Mots de Madame Jacquot, qui remporte le prix du public. On retrouve la créativité du côté des court métrages d'animation. Les faiseurs de petits Mickeys sont toujours aussi dynamiques et tous, ou presque, ont quelque chose à nous apporter, au niveau de l'idée, de la conception ou de la réalisation technique. Quelques-uns réussissent dans les trois domaines, et sortent du lot. Entre autres Mademoiselle Chloé de Remy Durin, Le Temps d'une cigarette, de Jérémie Mazurek, A l'ombre du voile d'Arnaud Demuynck, et Recto Verso de Gabriel Jacquel.

Enfin, côté fictions, beaucoup de films ont déjà été présentés à l'occasion d'autres festival. Parmi les nouveautés, on retiendra Personal Spectator de Emmanuel Jespers, autre grand vainqueur de cette compétition 2006, et Sirène de lune, de Psyché Piras et Sophie Collay dont c'était la première présentation publique.
Du côté des films d'études, on note avec intérêt la montée en puissance de l'INRACI à côté des traditionnels IAD et INSAS. L'école de l'Altitude 100, qui avait surtout la réputation de former d'excellents techniciens présente, depuis quelques temps, de véritables vocations de cinéastes, avec des choses à dire et la manière de les dire. Les trois films d'école qui nous ont le plus impressionnés en émanent : Plus rien ne s'oppose à la nuit, une mise en abyme pleine d'humour d'Alexandre Ghijselings, le Sens de l'orientation, de Damien Collet et Des chaussures pour Nina de Caroline Landsweerdt. Attention toutefois à la tentation du "formatage".

Accordons enfin une mention spéciale au film Matar el Tiempu de Santos Hévia, dont on avait déjà apprécié Histoire d'habitude. Matar el Tiempu est une histoire pleine de philosophie et d'humour, située dans un petit village des Asturies, avec une comédienne extraordinaire. Une paysanne de 75 ans qui n'avait jamais figuré devant une caméra et qui s'y révèle d'une étonnante présence. Le tout est magistralement filmé, en virtuose, et serait une réussite totale s’il n’était gâché par un final en eau de boudin.


Parmi les films de la compétition, retrouvez dans nos numéros précédents :

Ange de Nikolas List ; Les habitants de Raphaël Balboni ; Art is a Doing Word de Guillaume Bleret ; Dans la cour des grands de Olivier Grinnaert

Alice ou la vie en noir et blanc de Sophie Schoukens

Comme personne de Géraldine Doignon

Dormir au chaud de Pierre Duculot 

Eva reste au placard les nuits de pleine lune de Alex Stockman

Le Généraliste de Damien Chemin

KWIZ de Renaud Callebaut.

Les Oeufs brouillés de Iao Lethem

Marottes de Benoît Mazy

Personal Spectator d'Emmanuel Jespers (entretien avec le réalisateur)

Révolution de Xavier Diskeuve

De nos reporters sur place, les coups de cœur de la rédaction :

  • L. de Vania Leturcq

  • Les Oeufs brouillés de Iao Lethem

  • Recto Verso de Gabriel Jacquel

  • Chloé de Patrice Bauduinet

  • Death' s Job de Johan Pollefort

  • Jeu de dames de Christophe Hermans

  • Klatt le chien de Alexis Vokaer

  • Les Mots de Madame Jacquot de Mathias Desmarres

  • Personal Spectator de Emmanuel Jespers

  • Sirène de lune de Psyché Piras et Sophie Collay

  • Vos papiers ! de Claire Fouquet


PALMARES DU FESTIVAL MEDIA 10/10 2006

Grand Prix Média 10/10 : Jeu de dames de Christophe Hermans

Meilleur Court Métrage Documentaire : Jeu de dames de Christophe Hermans

Meilleur Court Métrage d'Animation : A l'ombre du voile d'Arnaud Demuynck

Meilleur Court Métrage de Fiction : Matar el Tiempu de Santos Hévia

Prix des Auteurs (SCAM/SACD) : Recto Verso de Gabriel Jacquel

Prix de la Meilleure Première Œuvre : Dormir au chaud de Pierre Duculot

Prix de la Meilleure bande sonore : Mademoiselle Chloé de Rémi Durin

Prix de la Meilleure interprétation : Marie Du Bled (pour Les Oeufs brouillés de Iao Lethem)

Prix de l’image numérique : Le Temps d’une cigarette de Jérémie Mazurek

Prix de la meilleure image : Le Songe de Philippe Reypens 

Prix du Public : Les Mots de Madame Jacquot de Mathias Desmarres

Prix tout court : Comme personne de Géraldine Doignon

Prix Be TV : Personal Spectator de Emmanuel Jespers

Prix de la presse : Personal Spectator de Emmanuel Jespers

Concours de scénario : Nicolas Guiot pour son scénario Humeurs musicales.

Marceau Verhaeghe
commentaires propulsé par Disqus