Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
01/09/2005
 

Michael Blanco de Stephan Streker

L’édition très soignée comporte aussi le film commenté par Stephan Streker et Michaël Goldberg. On y apprend plein de choses, of course. La passion un peu obsessionnelle de Stephan pour les plans nocturnes des freeways. L.A. c’est un ensemble de freeways. C’est aussi la voiture qui est la vraie unité de mesure de L.A.
Les deux comédiens insider, sont le contrepoint de Michaël Blanco, l’outsider du film. Ces deux narrateurs, Alfred et Simon sont, dans la vie, des comédiens de rues rencontrés lors des premiers repérages.
Que le poster d’Eddy Merckx affiché dans la chambre de Michaël Blanco, vient de la collection personnelle de Stephan qui est un fan du champion cycliste.

Le bonus comprend un making off particulièrement intéressant où Michaël Goldberg et Stephan Streker s’expliquent. La partie la plus captivante étant le regard de Larry Moss sur le film. « Quand j’ai rencontré Stephan Streker je l’ai trouvé merveilleusement ouvert et vulnérable. J’aime la passion. Ce qui est intéressant chez les gens venus d’ailleurs qui observent une culture différente, c’est qu’ils la voient d’un œil vierge ».
Stephan Streker : « Los Angeles est l’endroit où l’on trouve ceux qui ont le moins réussi et ceux qui ont le plus réussi ».

Michaël Blanco, de Stephan Streker, DVD Cinéart, distribution Twin Pics.

commentaires propulsé par Disqus