Films illustrés par Gwendoline Clossais FacebookTwitter
09/07/2010
 

Monty Python, Almost the Truth, The lawyer's cut

Il y a un moment épique et délirant (un de plus) dans les épisodes des Monty Python. Lors de la sortie de La Vie de Brian, le film qui fut interdit dans bien des pays catholiques (notamment en Italie), les Montys sont invités à la célèbre émission Friday Night, Saturday Morning de la BBC2. Un débat y a lieu avec deux évêques. D'un côté, Malcom Muggeridge et Mervyn Stockwood religieux bigarrés, et de l'autre John Cleese et Michael Palin, deux Monty Python tous aussi bigarrés et attaqués avec intelligence et mépris par les deux religieux dont chacun a une opinion divergente. L'on voit Palin, hors de lui, tout rouge, et Cleese, plus British que jamais, qui commente :  «  Soit ces gens sont stupides, ce qui n'est manifestement pas le cas, soit la rage les rend incapables de réfléchir, car en vérité ils m'ont fait gagner beaucoup d'argent ». Beaucoup d'argent ? C'est le pari insensé de Georges Harrison, un des Beatles qui décide, après avoir lu un script qui le fait gondoler, d'en faire une tête de gondole sur écran. Les Pythons diront, plus tard, que ce fut le billet de cinéma le plus cher jamais acheté.
À la fin du film, au-dessus de la chanson entonnée par les crucifiés, on entend une voix audible et alerte qui signale : « Savez-vous qui a payé pour ces âneries ? Ils ne vont jamais revoir leur argent... »

Mais d'où sortent donc ces hurluberlus qui ne cessent de valser dans le burlesque et qui, le 5 octobre 1969, lancent sur la BBC1, la série Monty Python's Flying Circus ? Pendant cinq ans, ils vont faire rire le public Britannique avant d'inspirer en France Les Nuls et les Robins des bois, et en Belgique, les Snuls. Le sextette, composé de Graham Chapman, John Cleese, Terry Jones, Eric Idle, Michael Palin et Terry Gilliam, s'est lui-même inspiré de l'émission humoristique radiophonique Goons (Peter Sellers et Spike Milligan).

Tous ceux qui connaissent leurs trois longs métrages vont être ravis de découvrir sur le Disc 1, le Flying Circus commenté par les Pythons ayant survécu à cette aventure insensée qui sera diffusée sur le réseau de la BBC1 du 5 octobre 1969 au 5 décembre 1974 (titres non retenus, mais envisagés : l'heure ou le hibou s'étire, le moment d'élévation du crapaud, la revue de la vaseline).

On y découvre les démarrages en quatrième vitesse, à chaud, sans le générique de début de Flying Circus, qui apparaît au milieu de l'émission, mais surtout les collages surréalistes de Terry Gilliam qui se servait des gravures de l'époque victorienne.

Monthy Python, Al Most the Truth, The layers cut, édité par Cinéart, diffusé par Twin Pics (coffret de 3DVD)

 

 

commentaires propulsé par Disqus